> Tech > Utilisation des API de files d’attente de données en RPG IV

Utilisation des API de files d’attente de données en RPG IV

Tech - Par iTPro.fr - Publié le 24 juin 2010
email

Cet extrait tiré d'un nouveau Redbook propose des exemples de programmes RPG IV utilisant les API de files d'attente de donnéesLes files d'attente de données sont des objets que l'on peut créer pour établir des communications entre des programmes en langage évolué (HLL : high-level language). Le principe en est le suivant : un programme HLL envoie des données à  une file d'attente et un autre les reçoit. Le type le plus fréquent de file d'attente de données est constitué par les communications entre programmes HLL résidant sur le même système AS/400. Mais on peut aussi utiliser des files d'attente de type DDM (Distributed Data Management) pour faire communiquer des programmes HLL tournant sur des AS/400 différents.

Les files d'attente de données offrent de nombreux avantages :

· Elles constituent un moyen rapide de communications asynchrones entre deux travaux, qui utilise moins de ressources systèmes que les échanges via les fichiers base de données, les files d'attente de messages ou les zones de données.
· Elles peuvent être communes à  plusieurs travaux. C'est intéressant lorsqu'un travail ne peut pas traiter un trop grand nombre d'entrées dans le temps imparti. Ainsi, si plusieurs imprimantes sont prêtes à  imprimer des commandes, une seule file d'attente peut envoyer des données à  un job distinct pour chaque imprimante, en mode FIFO (premier entré/premier sorti), LIFO (dernier entré/premier sorti), ou dans un ordre déterminé par clé.
· Elles peuvent attacher une ID d'émetteur à  chaque message. L'ID d'émetteur est un attribut de file d'attente de données établi au moment où elle est créée. Il contient le nom de job qualifié et le profil utilisateur courant.
· Elles peuvent être assorties d'un délai (time-out) afin qu'un job récepteur attende jusqu'à  ce qu'il reçoive une certaine entrée en provenance d'une file d'attente de données.

On peut aussi utiliser des files d'attente de données pour faire communiquer des programmes HLL tournant sur des AS/400 différents.

· Elles allègent la tâche d'un travail. Les API de file d'attente peuvent fournir un meilleur temps de réponse et diminuer la taille d'un programme interactif. Si, par exemple, plusieurs utilisateurs entrent des transactions pour mettre à  jour plusieurs fichiers, on peut ordonner aux jobs interactifs de pousser les données dans une file d'attente pour un traitement asynchrone par un programme batch (plutôt que d'avoir chaque file d'attente de job interactif mettre à  jour un fichier base de données). Seules les files d'attente de données permettent cette technique de programmation asynchrone.

Lorsqu’on crée une file d’attente de données à  l’aide de la commande
CRTDTAQ (Create Data Queue), les paramètres suivants sont importants :




  • TYPE définit le type de la file d’attente de données
    : standard (*STD) ou *DDM.




  • MAXLEN définit la longueur maximale des entrées envoyées
    à  la file d’attente de données. Valeurs autorisées : de 1 à  64512.




  • FORCE définit si la file d’attente de données est envoyée
    de force en mémoire secondaire quand les entrées sont envoyées ou reçues.
    FORCE(*YES) est la méthode la plus lente mais la plus sûre.




  • SEQ définit l’ordre (séquence) dans lequel les entrées
    sont reçues de la file d’attente de données. Options : *FIFO, *LIFO et *KEYED
    qui signifie que les entrées de la file d’attente indexées. Une clé est
    un préfixe que l’émetteur ajoute à  une entrée. Le paramètre supplémentaire
    KEYLEN définit la longueur de clé, de 1 à  256.




  • SENDERID définit qu’une ID d’émetteur est rattachée
    à  chaque message envoyé à  la file d’attente de données. L’ID contient le
    nom du travail et le profil utilisateur de l’émetteur.




Pour supprimer une file d’attente de données, on utilise
la commande DLTDTAQ (Delete Data Queue).

Téléchargez gratuitement cette ressource

Guide de facturation électronique, voie royale pour le DAF et la digitalisation de la fonction finance

Guide de facturation électronique, voie royale pour le DAF et la digitalisation de la fonction finance

Ce livre blanc expose les problématiques auxquelles sont confrontés les DAF modernes et souligne les bénéfices de la facturation électronique pour la trésorerie. Il dévoile également le processus de déploiement de ce projet de transformation digitale que la réglementation rendra bientôt obligatoire.

Tech - Par iTPro.fr - Publié le 24 juin 2010