> Sécurité > Vade Retro : les vagues de virus se déchainent

Vade Retro : les vagues de virus se déchainent

Sécurité - Par Tristan Karache - Publié le 01 septembre 2015
email

L’entreprise spécialisée en sécurité présente les résultats de la dernière étude portant sur les boîtes emails professionnelles grâce à sa technologie de filtrage.

Vade Retro : les vagues de virus se déchainent

 

Après avoir analysé pas moins de 235 millions d’adresses email entre juin et juillet 2015, Vade Retro apporte quelques informations alarmantes. En effet, de nouvelles tendances ont fait leur apparition alors que d’autres ont été confirmées. Ainsi, il s’avère que les vagues de virus ont atteint des sommets historiques d’intensité et de dangerosité notamment parce que les cybercriminels innovent toujours plus pour les rendre plus rapides à se diffuser sur la toile, moins détectables et surtout plus adaptables avec des notions de mutations. Les attaques à base de phishing demeurent la porte d’entrée préférée des hackers.

Dès lors, 90% des emails envoyés sur des adresses professionnelles sont des spams et 1,4% des emails envoyés cet été étaient des virus alors que sur la période février-mars, le taux était de 0,3 et avait baissé en avril-mai pour atteindre 0,1.

Depuis le début de l’année 2015, les études successives de Vade Retro aident à comprendre la stratégie des hackers qui consiste à infecter par le biais du phishing de nouveaux ordinateurs afin de renouveler leurs parcs de botnets/spambots. Désormais, ce sont d’immenses réseaux puissants qu’ils sont parvenus à construire. Mais les attaquants rencontrent quelques difficultés. Il semble complexe pour le moment de parvenir à maitriser les logiciels permettant de gérer ces réseaux de botnets/spambots  et capables d’envoyer des vagues plus intelligentes et adaptées. Deuxièmement, alors que les équipes IT cherchent le moyen de mettre à mal ces réseaux de botnets/spambots, les hackers sont encore à l’œuvre pour trouver les bons formats d’attaques pour passer sous les radars de détection.

Régis Benard, consultant technique de Vade Retro précise  « le hacking est aujourd’hui industrialisé, c’est d’autant plus vrai dans le domaine du spam et du virus. Les hackers avancent vite et travaillent de vraies stratégies pour garder un coup d’avance sur les outils de détection ».

Téléchargez gratuitement cette ressource

Les 6 bonnes pratiques sur la protection des données

Les 6 bonnes pratiques sur la protection des données

Nouveau Guide thématique à l’intention des Directions informatiques. La Datasphere mondiale représente 40 Zo de données créées, dupliquées et enregistrées chaque année. La gestion et le stockage des données deviennent d’autant plus critiques que leur volumétrie ne cesse de croître et d’ici 2025, ce chiffre aura quadruplé. Découvrez dans ce nouveau guide les meilleures recommandations pour survivre dans l’univers de l’Infinite Data.

Sécurité - Par Tristan Karache - Publié le 01 septembre 2015