> Tech > Windows adopte le stockage iSCSI

Windows adopte le stockage iSCSI

Tech - Par iTPro.fr - Publié le 24 juin 2010
email

par Jerry Cochran - Mis en ligne le 07/09/2005 - Publié en Juillet/Août 2004

Découvrez ce que ce nouveau standard apporte à  vos réseaux

L'IETF (Internet Engineering Task Force) a récemment approuvé la spécification iSCSI (Internet SCSI). Qu'est-ce que iSCSI et qu'est-ce que ce standard basé sur IP représente pour vous et pour vos réseaux Windows ?Un important changement de paradigme a déjà  eu lieu dans le domaine du stockage basé sur Windows : le passage du DAS (Direct Attached Storage) basé sur l'hôte au stockage basé sur le réseau, qui inclut NAS (Network Attached Storage) et SAN (Storage Area Network). Je prévois un autre changement de paradigme dans lequel iSCSI jouera un rôle important. En particulier, iSCSI jouera un rôle clé dans la convergence des deux technologies de stockage en réseau existantes, pour aboutir à  une technologie de stockage basée sur le réseau. Cette nouvelle technologie est différente de NAS ou de SAN et le procédé sous-jacent (SCSI, Fibre Channel, par exemple) n'est pas aussi important que la manière dont les clients et les serveurs se connecteront à  cette technologie. Deux standards vont émerger pour l'attachement du stockage basé sur le réseau : iSCSI et iFCP (Internet Fibre Channel Protocol). Examinons de plus près iSCSI et sa place dans le monde Windows.

Windows adopte le stockage iSCSI

L’engouement pour le développement
de iSCSI s’explique par le souci d’économie
face au « toujours plus » en capacité
de stockage, performances et
fonctionnalités. En substance, iSCSI
est un ensemble de protocoles (c’est-à dire,
une couche de mapping entre IP
et SCSI) construits sur TCP/IP. Ces protocoles
établissent et gèrent des
connexions en mode bloc entre des
unités de stockage, des hôtes et des
clients, tous basés sur IP. Comme iSCSI
utilise des réseaux TCP/IP Ethernet
standard, les entreprises peuvent bâtir
des réseaux de stockage économiques
pour beaucoup moins cher qu’avec
d’autres procédés. Certaines estimations
citent des réductions de coût allant
jusqu’à  75 % pour des réseaux
iSCSI par rapport aux réseaux qui utilisent
l’attachement Fibre Channel. En
outre, iSCSI a sa place dans diverses
autres applications, comme la réplication
de données ou la reprise après sinistre.
Les autres protocoles basés sur
IP, comme FCIP (Fibre Channel over
IP) et iFCP, fournissent des connexions
de stockage entre Fibre Channel et IP.
Toutefois, ces protocoles n’entrent pas
dans le cadre de cet article et n’ont pas
suscité le même intérêt que iSCSI.
Les protocoles iSCSI utilisent le paradigme « initiateur et
cible » pour connecter clients et serveurs aux unités de réseau
iSCSI. Pour qu’une solution de stockage comme un SAN
puisse participer à  un réseau de stockage iSCSI, l’OEM n’a
besoin de développer et de fournir que la fonctionnalité
iSCSI pour sa solution particulière. Pour les clients, serveur,
et autres entités de stockage sur le réseau IP, la solution OEM
utilise le logiciel requis pour participer au réseau de stockage
iSCSI. En utilisant le protocole iSNS (Internet Storage Name
Server), la solution OEM peut ensuite découvrir et utiliser les
cibles iSCSI n’importe où sur le réseau IP.
L’utilisation de iSCSI pour le stockage en réseau peut
s’imposer aux administrateurs Windows qui ne peuvent pas
se permettre de bâtir de coûteux SAN attachés par Fibre
Channel, dans lesquels le coût par port peut être élevé.
Grâce à  iSCSI, le coût par port lorsqu’on attache des serveurs
aux utilitaires de stockage et à  d’autres plates-formes de stockage,
est fortement réduit. Le coût de stockage d’arrière plan
est le même, mais les coûts d’infrastructure Fibre Channel associée
(comme les adaptateurs de bus hôtes Fibre Channel –
HBA, le câblage par fibre, les commutateurs Fibre Channel)
peuvent s’ajouter quand les entreprises implantent des SAN
traditionnels. Le remplacement de l’infrastructure Fibre
Channel par une infrastructure iSCSI (100 Mo ou 1 Go
Ethernet, par exemple) peut diviser les coûts par deux, selon
certains analystes.
Mais iSCSI n’est pas pour tout le monde. Si l’on a des applications
qui demandent un accès au stockage d’I/O performant
(Microsoft Exchange Server, Microsoft SQL Server, par
exemple), iSCSI pourrait ne pas constituer le meilleur choix,
parce que même si Microsoft est prête à  supporter ces applications
si la solution iSCSI est certifiée, les applications en
question pourraient bien ne pas donner leurs performances
maximales. Mais cette situation pourrait bien changer. Au fur
et à  mesure que iSCSI gagne du terrain et se bonifie, je prédis
que de nombreux grands serveurs Exchange ou SQL
Server l’utiliseront pour accéder au stockage. En outre, iSCSI
relève aussi des défis dans plusieurs domaines : support de
l’initialisation, découverte des ressources (le protocole iSNS
pourrait régler ce problème) et sécurité (la présente solution
est limitée à  IP Security – IPSec).
Mais maintenant que iSCSI est devenu un standard ratifié
par l’IETF, les officiels de cette dernière ont de bonnes raisons
de penser que les sociétés adopteront le protocole.
L’accélération de cette adoption se traduira par des solutions
iSCSI créatives, comme des passerelles de iSCSI à  SCSI qui
permettront de travailler avec les matrices de disques SCSI
héritées. On pourra les exposer, les découvrir et les utiliser
dans le cadre des réseaux de stockage iSCSI. A leur tour, ces
solutions accélèreront l’adoption de iSCSI, car les sites informatiques
s’efforcent de connecter leurs anciens composants
de stockage aux nouveaux réseaux de stockage. Côté financier,
iSCSI pourrait bien contribuer à  la réduction des coûts
dès lors que les fournisseurs de stockage commencent à  unifier
leurs approches vis-à -vis de l’attachement de stockage et
font converger toutes leurs gammes de produits vers iSCSI.
iSCSI n’est pas simplement une bonne solution pour des
fournisseurs de stockage. Il est tout aussi bénéfique pour les
fournisseurs de réseaux, comme 3Com, Cisco Systems,
Emulex, Intel, IBM et autres, qui prendront en marche le
train iSCSI pour offrir les composants nécessaires à  leurs
clients pour construire les réseaux de stockage. Il est difficile de prédire les nouvelles modes technologiques, mais je ne
me hasarderais pas à  parier contre iSCSI.

Téléchargez gratuitement cette ressource

Protection des Données : 10 Best Practices

Protection des Données : 10 Best Practices

Le TOP 10 des meilleures pratiques, processus et solutions de sécurité pour mettre en œuvre une protection efficace des données et limiter au maximum les répercutions d’une violation de données.

Tech - Par iTPro.fr - Publié le 24 juin 2010