> Tech > Windows NT et VMS : de proches cousins

Windows NT et VMS : de proches cousins

Tech - Par iTPro.fr - Publié le 24 juin 2010
email

Lors du lancement de la première version de Windows NT par Microsoft, en avril 1993, Microsoft a lourdement insisté sur le sigle " NT " (pour Nouvelle Technologie) du nom de l'OS. L'éditeur a présenté NT comme un système d'exploitation très en pointe, offrant toutes les caractéristiques que pouvaient attendre les utilisateurs d'un OS destiné aux stations de travail et aux serveurs de petite ou de moyenne taille. Windows NT était certes un nouveau système d'exploitation en 1993, avec une nouvelle API (Win32) et de nouveaux outils d'administration, mais les racines de l'architecture de base et l'implémentation de Windows NT remontent en fait au milieu des années soixante-dix. Partir à  la découverte des racines profondes de Windows NT mène rapidement à  Digital et à  son système d'exploitation VMS. Les principaux développeurs de Windows NT, dont son architecte en chef David Cutler, sont pour la plupart issus de Digital et leur passé a nettement joué sur le développement de l'OS. Après une rapide évocation de l'histoire de Windows NT, nous verrons les similitudes, loin d'être de pures coïncidences, entre Windows NT et VMS, ainsi que la réaction de Digital lors de la sortie du nouvel OS.

Windows NT et VMS : de proches cousins

L’histoire de Windows NT est étroitement liée à  celle de David N. Cutler, son
architecte en chef. Diplômé du Olivet College, dans le Michigan en 1965, David
Cutler a d’abord travaillé pour DuPont. L’informatique n’était pas son premier
centre d’intérêt mais, chez DuPont, une partie de son travail consistait à  exécuter
des simulations sur des machines Digital.
Très vite, David Cutler se retrouva avec une bonne maîtrise des logiciels et eut
envie de développer des systèmes d’exploitation plutôt que des logiciels applicatifs.
Il rejoignit Digital en 1971 et travailla sur le site Digital de Maynard dans
le Massachusetts, développant des systèmes d’exploitation pour la famille PDP-11.
RSX-11M est le premier système d’exploitation dans lequel David Cutler intégra
des concepts majeurs et des principes de conception qui devaient refaire surface
ultérieurement dans NT. RSX-11M est un OS développé par Digital pour le contrôle
industriel et de fabrication.

En 1975, Digital constata que ses concurrents développaient des processeurs 32
bits et que cette technologie allait détourner les clients de l’architecture 16
bits des PDP. Gordon Bell, figure légendaire de l’histoire informatique, avant
de devenir vice-président technique de Digital, fut chargé du développement du
processeur 32 bits, finalement baptisé VAX par Digital. Déjà  une véritable star
à  l’époque, David Cutler fit partie de l’équipe de développement initiale du VAX,
puisqu’il avait été chargé, ainsi que Dick Hustvedt et Peter Lipman, de la conception
de son système d’exploitation VMS.
Les principes fondamentaux posés par Digital pour la conception matérielle du
VAX étaient la comptabilité amont avec les processeurs PDP-11 et une souplesse
suffisante pour permettre aux VAX de servir de base à  la fois à  des stations de
travail d’entrée de gamme et à  des serveurs de niveau  » entreprise « . Digital
voulait aussi que VMS soit compatible amont avec RSX-11M et puisse s’exécuter
sur des machines de tailles différentes. Durant cette période de développement,
Digital  » pariait son entreprise  » sur VAX et VMS. Faisant mystérieusement écho
à  la déclaration de Digital, Bill Gates a récemment affirmé que Microsoft  » pariait
son entreprise  » sur Windows 2000.

En 1977, ce fut l’annonce du VAX-11/780 et de VMS 1.0 par Digital et les premières
livraisons de produits eurent lieu en 1978. Chef de projet VMS, dont il était
l’un des principaux architectes, David Cutler continua à  travailler sur des versions
successives du produit, mais finit par s’ennuyer chez Digital qu’il menaça de
quitter en 1981.
Pour retenir son développeur vedette, Digital lui attribua environ 200 ingénieurs
matériels et logiciels. David Cutler emmena son groupe à  Seattle et ouvrit un
centre de développement. L’objectif de ce groupe d’élite était de concevoir l’architecture
et le système d’exploitation d’une nouvelle CPU qui conduirait Digital jusqu’aux
années quatre-vingt-dix. Le projet du groupe fut baptisé Prism et son système
d’exploitation, Mica.

En 1988, les responsables de Digital abandonnèrent le projet de David Cutler et
licencièrent une bonne partie des membres du groupe. David Cutler décida de quitter
l’entreprise. C’est alors que les responsables de Microsoft entendant parler du
développement, comprirent qu’ils avaient là  l’occasion rêvée d’embaucher David
Cutler.
A l’époque où ce dernier quitta Digital, VMS en était à  la version 5.0 (la version
actuelle est la 7.1).

Au mois d’août 1988, Bill Gates embauche David Cutler. Entre autres conditions
posées pour aller chez Microsoft, ce dernier voulait emmener avec lui une vingtaine
d’anciens employés de Digital, dont plusieurs ingénieurs matériels de Prism. Microsoft
accepta sans hésiter – l’éditeur savait qu’il frappait un grand coup en embauchant
un architecte de système d’exploitation de la stature de David Cutler et qu’il
n’existait que peu d’ingénieurs avec un tel passé professionnel.

De plus, Bill Gates pressentait que l’avenir à  long terme de Microsoft dépendait
du développement d’un nouvel OS rival d’UNIX.

Le nom de projet interne du nouvel OS était OS/2 NT. Microsoft voulait, en effet,
que le nouvel OS succède à  OS/2, mais en conservant l’API d’OS/2 comme interface
primaire.
Le succès de Windows 3.0, à  partir d’avril 1990, modifia le point de vue de Microsoft
et ses relations avec IBM.
Six semaines après la sortie de Windows 3.0, OS/2 NT fut rebaptisé Windows NT
et l’API Win32 (évolution 32 bits de l’API 16 bits de Windows 3.0) devint l’API
officielle de Windows NT. Bill Gates décréta comme objectifs souverains de NT
la compatibilité avec l’API Windows 16 bits et la possibilité d’exécuter des applications
Windows 3.x sans modification, sans oublier le support des API DOS, OS/2 et POSIX.
De 1990 à  1993, date de la sortie publique de NT, l’équipe de David Cutler poursuivi
une course folle pour mener à  bien le projet, qui prit des proportions importantes
pour finir par impliquer plus de 200 ingénieurs et testeurs. La Figure 1 présente
les principaux événements de l’histoire de Windows NT.

Téléchargez gratuitement cette ressource

Comment aborder la sauvegarde moderne ?

Comment aborder la sauvegarde moderne ?

Au-delà de l’effet de « corvée », souvent soulignée par les administrateurs, la sauvegarde moderne est un nouveau concept qui a le potentiel de transformer toute direction des systèmes d’information, quelle que soit sa taille, et d’apporter des réponses fonctionnelles nouvelles pour rendre le service informatique plus efficace. Découvrez comment aborder la sauvegarde moderne

Tech - Par iTPro.fr - Publié le 24 juin 2010