> Tech > Zero Touch : la fin du déploiement manuel (enfin) !

Zero Touch : la fin du déploiement manuel (enfin) !

Tech - Par Luis Veloso et Thomas Andres - Publié le 04 février 2015
email

Déployer un parc de PC « à la main », c’est la préhistoire…

Zero Touch : la fin du déploiement manuel (enfin) !

Avec la méthode « Zero Touch », qui permet une installation automatisée, continue et transparente pour l’utilisateur, des matériels et des logiciels dans leurs versions les plus abouties, les entreprises, même réparties sur différents territoires, obtiennent un gain de temps et de la souplesse… Pour, au final, faire des économies.

Zero Touch… Un mot « magique » pour les DSI. Ne plus toucher (ou presque) aux matériels, ne pas devoir installer, poste après poste, les OS et les applis… Ne plus se déplacer pour débuguer ou faire les mises à jour. Ne plus déranger les utilisateurs… Piloter l’ensemble des actions de gestion et d’administration d’un parc de PC à distance et de façon automatisée… Bref, le rêve pour certains managers IT.

On ne rêve plus, car le Zero Touch, qui séduit les entreprises, commence à voir le jour, et ce dans des cas de figure complexes.

Optimiser la gestion et l’administration des parcs 

Les parcs informatiques, du fait de l’historique, peuvent créer des contextes très lourds : plusieurs milliers de postes de travail et autant d’utilisateurs, avec parfois des dizaines de modèles différents, des centaines de serveurs, une multitude d’applications, et le tout la plupart du temps sur des sites disséminés. Ce qui fait que potentiellement chaque PC est un cas particulier.

Face à cette complexité et aux coût engendrés, les exigences des entreprises deviennent de plus en plus fortes : simplification de l’administration et de la maintenance des postes ; mise à disposition rapide des applications utilisateurs ; simplicité d’utilisation du poste de travail ; prise en compte croissante de la mobilité, avec en particulier l’accès à distance et la possibilité d’avoir son environnement personnalisé sur n’importe quel poste, que ce soit le sien, celui d’un collègue ou un poste dans un autre site… A cela, il faut ajouter la centralisation et la sauvegarde de données, la sécurité avec une protection contre le vol ou la suppression de données. Et enfin, la mise à disposition continue et transparente de nouveaux outils collaboratifs.

Comment, dans ces contextes, optimiser la gestion et l’administration de tels parcs ?

Gains de temps et de moyens lors d’une migration

Le Zero Touch répond bien à de telles exigences. C’est la fin du déploiement « à la main », et nous recommandons à toutes les entreprises, pas seulement les plus grandes, de s’y pencher sérieusement. Car l’utilisateur n’a rien à faire, l’administrateur n’a plus à se déplacer et la DSI optimise la gestion de ses parcs, PC mais aussi serveurs. La gestion du poste de travail se réalise entièrement à distance, et une reconfiguration de poste par exemple se fait de façon transparente pour l’utilisateur final en seulement quelques heures.

C’est une technique récente. Concrètement, le Zero Touch se caractérise par la centralisation de toutes les opérations sur les terminaux et les serveurs, et l’automatisation des actions correspondantes : installation, mise à jour, maintenance, sauvegarde. Le Zero Touch se distingue aussi par la virtualisation : OS et applications doivent être adaptés, l’infrastructure doit aussi être préparée, pour permettre notamment l’accès personnalisé d’un utilisateur à son poste de travail sur n’importe quel site de l’entreprise.  On passe d’une informatique centrée sur le PC à une informatique centrée sur l’utilisateur…

Lors d’une migration, une telle automatisation génère, on s’en doute, des gains de temps et de moyens importants. Mais techniquement, il faut créer un workflow de déploiement sous forme d’enchainements d’opérations, et la mise en place demande de la minutie, et il s’agit de projets complexes nécessitant une bonne expertise. La dimension conseil d’un projet Zero Touch est capitale : il ne faut pas se contenter de migrer un parc en quelques heures ; il est nécessaire d’accompagner l’utilisateur (support, formation, présentation de l’environnement de travail).

Le Zero Touch permettra aussi de faire un inventaire global du patrimoine applicatif de la DSI et de son usage afin de rationnaliser l’outil, par exemple en simplifiant le catalogue de licences ou en optimisant les formations. Il s’agit donc bien d’une nouvelle vision pour une DSI qui va à la fois faciliter la vie des utilisateurs et des administrateurs, offrir une vue très fine du parc et faire évoluer certains de ses métiers… Avec, à la clé, des économies substantielles…

 

Téléchargez gratuitement cette ressource

Aborder la Blockchain, comprendre et démarrer

Aborder la Blockchain, comprendre et démarrer

Une véritable révolution se prépare progressivement... les entreprises doivent veiller à ne pas rester à l’écart et se faire prendre de vitesse. Tout comme la mobilité ou encore le cloud, la blockchain est une composante essentielle de la transformation numérique. Découvrez, dans ce dossier, comment aborder, comprendre et démarrer la Blockchain

Tech - Par Luis Veloso et Thomas Andres - Publié le 04 février 2015