> Tech > 1.1 – Pagination de la mémoire virtuelle en RAM

1.1 – Pagination de la mémoire virtuelle en RAM

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010
email

Peut-être n’avez-vous jamais remarqué ce fichier de nom pagefile. sys3 situé en racine de votre disque C4. C’est lui qui assure la mémoire virtuelle de l’OS. En fait, lorsqu’une application n’a pas assez de mémoire pour s’exécuter, ou encore pour charger toutes les données qu’elle doit utiliser en RAM, le

1.1 – Pagination de la mémoire virtuelle en RAM

fichier pagefile.sys sert de réservoir à ce trop plein. Devinez quel algorithme est utilisé pour décharger dans ce réservoir certaines parties de la RAM ?

Notre fameux LRU5 ! Autrement dit les pages de RAM les plus anciennement scrutées se déversent dans le fichier de mémoire virtuelle afin de faire profiter d’un espace RAM libre au nouvel arrivant. Mais cette gestion à travers le disque a un coût assez élevé : il faut écrire et lire ce fichier sans arrêt et l’on sait dorénavant que le temps de réponse d’un disque est incommensurablement plus long qu’une lecture en mémoire vive ! L’idée est alors de remplacer ce fichier par de la RAM… Puisque le processeur n’est pas capable d’adresser plus de 4 Go de RAM, faisons « glisser » la RAM supplémentaire vers le processeur pour que ces nouvelles parties de mémoire lui soient accessibles. Imaginez un jardinier, un tuyau et quelques bacs à fleurs.

Le bac à fleur le plus éloigné est situé à 30 mètres du point d’eau. Mais son tuyau ne fait que 20 mètres. Comment lui sera t-il possible d’arroser ce maudit bac à fleurs ? Tout simplement en amenant ledit bac à portée du tuyau puis en le replaçant à son origine. En informatique, cette technique a pour nom la translation d’adresse. En bref, Windows Server (2000 comme 2003) permet de faire ce que Microsoft appelle AWE pour Adress Windowing Extension, c’est-à-dire de translater des pans entiers de mémoire un peu à la manière des fenêtres coulissantes d’une baie vitrée !

 Certes, Windows 32 bits n’est toujours pas capable de dépasser la limite de 4 Go, et il faudra toujours consacrer du temps à la gestion de cette pagination, mais c’est sans commune mesure en matière de temps de réponse avec les éxécrables délais que l’on obtient pour accéder à un disque. Et certaines éditions de Windows permettent de paginer en RAM jusqu’à 64 Go de mémoire vive. Attention cependant : dépasser la limite de 4 Go n’est possible que pour certaines versions de l’OS Windows Server en combinaison avec certaines versions de SQL Server. Sachant qu’une réinstallation de l’OS et du SGBDR est la seule solution si l’on s’est trompé, il est donc nécessaire de bien anticiper son coup.

Téléchargez gratuitement cette ressource

IBMi et Cloud : Table ronde Digitale

IBMi et Cloud : Table ronde Digitale

Comment faire évoluer son patrimoine IBMi en le rendant Cloud compatible ? Comment capitaliser sur des bases saines pour un avenir serein ? Faites le point et partagez l'expertise Hardis Group et IBM aux côtés de Florence Devambez, DSI d'Albingia.

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010