> Tech > 10. Le fait de deviner le bon nom de commande est-il une preuve d’ESP (Extra Sensory Perception) ?

10. Le fait de deviner le bon nom de commande est-il une preuve d’ESP (Extra Sensory Perception) ?

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010
email

L'une des fonctions les plus sympas de CL et peut-être la plus proche du genre « petit pied en caoutchouc » est aussi la moins technique. C'est tout simplement la manière dont le nommage homogène des commandes, des mots-clés de paramètres, et même des valeurs de paramètres, permet aux utilisateurs

10. Le fait de deviner le bon nom de commande est-il une preuve d’ESP (Extra Sensory Perception) ?

de « parler » CL.
Certes, les programmeurs qui découvrent l’iSeries jugeront
le nombre de commandes impressionnant et les noms
de commandes constitués d’une suite hétéroclite de lettres.
Mais, avant longtemps, ces mêmes utilisateurs iSeries « pigent
». Ils distinguent rapidement des profils : comment
toutes les commandes qui créent des objets commencent
par CRT, ou comment la commande chargée de supprimer
un objet est formée de DLT suivi du type d’objet. Ainsi,
CRTCMD créera un objet *CMD et DLTCMD le supprimera.
Cette homogénéité, ou cette cohérence, ne relève ni
du hasard ni de la coïncidence : elle est intentionnelle. Les premiers concepteurs du langage CL, dont Howard Botterill
et Wayne Evans, ont choisi un nom de commande qui se présente
sous la forme du verbe (action) suivi d’une phrase substantive
(le récepteur de l’action). Ce schéma de nommage à 
la fois simple et puissant permet aux utilisateurs de commandes
CL de reconnaître visuellement et de classer mentalement
les commandes CL familières et nouvelles.
Ainsi, si j’utilise la commande ADDMSGD (Add Message
Description) pour ajouter une description de message à  un
fichier de messages, je devine sans mal que la commande
chargée de supprimer une description de message aura la
forme Remove + MSGD, et si je vois d’autres commandes
d’action Remove commencer par les lettres RMV, jen déduis
que le nom de la commande est RMVMSGD.
L’invite de commande générique et les menus de commandes
fournis par IBM aident aussi les utilisateurs à  trouver
rapidement et facilement la commande souhaitée. Exemple
d’invite de commande générique : taper la lettre R suivie d’un
astérisque et appuyer sur Entrée pour voir la liste des commandes
commençant par la lettre R. Cette fonction est intéressante
si, par exemple, je me souviens que la commande
désirée est Remove Message Description, mais j’ai oublié si
Remove a été abrégé sous la forme RMV, REM ou autre.
Les menus de groupage des commandes fournis avec
le système d’exploitation constituent un autre moyen de
trouver une commande fournie par IBM. Ces objets menus
ont des noms qui commencent par le préfixe CMD ; les
lettres qui suivent CMD indiquent le groupe de commandes.
Par exemple, CMSMSGD (Message Description Commands)
contiendra des options de menu pour les commandes fournies
par IBM qui concernent les descriptions de messages,
dont ADDMSGD (Add Message Description), CHGMSGD
(Change Message Description), DSPMSGD (Display Message
Description) et RMVMSGD (Remove Message Description).
Ces menus contiennent aussi des liens vers des menus de
groupage de commandes associés. Ainsi, le menu CMDMSGD
a un lien vers le menu CMDMSGF (Message File
Commands), parce que les descriptions de message sont
stockées dans les objets fichier de messages (*MSGF). La figure
6 montre le menu CMDMSGD.
Par conséquent, la prochaine fois que vous serez capable
de « deviner » le nom d’une commande CL, même si vous ne
l’avez jamais utilisée auparavant, ce sera la preuve que votre
cerveau a assimilé la syntaxe de nommage CL et pas que vous
avez un « don spécial ».

Téléchargez gratuitement cette ressource

Les 7 étapes d’un projet de dématérialisation RH

Les 7 étapes d’un projet de dématérialisation RH

Dans ce livre blanc, nous vous donnons les clés pour concevoir votre projet de dématérialisation RH. Vous découvrirez chacune des étapes qui vous permettront d’apporter de nouveaux services aux collaborateurs, de vous adapter aux nouvelles pratiques et de renforcer la marque employeur.

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010