> Tech > 2H30 Anatomie d’une construction Ant

2H30 Anatomie d’une construction Ant

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010
email

Ant est intégré dans WDSc. Si WDSc trouve un fichier qui porte le nom de script Ant par défaut, c’est-à-dire build.xml, il placera une icône ant à côté de ce nom de fichier dans la vue du navigateur. Vous pouvez sélectionner le fichier build, faire un clic droit et choisir

Run Ant dans le menu contextuel. WDSc affichera un panneau énumérant toutes les cibles (qui sont analogues aux fonctions) dans votre build.xml.BR>
Je crée le fichier build.xml dans le répertoire de projets de l’application Web WDSc de mon client On peut contourner ce problème en sécurisant le répertoire au moyen d’une liste d’autorisations. Vous pourrez ensuite accorder au profil de groupe de l’utilisateur une autorité suffisante sur la liste d’autorisations pour supprimer les objets qu’elle sécurise et, quand un nouvel objet sera créé dans le répertoire, il sera alors sécurisé par cette liste. Malheureusement, cette technique est inefficace avec la commande CPYTSOSTMF (Copy to Stream File). Cette commande est un moyen très répandu pour collecter des informations dans une base de données DB2 est les transférer dans un fichier stream. CPYTSOSTMF met les autorités de groupe publique et primaire à *EXCLUDE et accorde au propriétaire DTAAUT (*RWX) et OBJAUT (*NONE).

Si l’un de vos processus utilise CPYTSOSTMF, vous devez le modifier de manière à exécuter la commande CHGAUT pour accorder à l’utilisateur ou au groupe approprié, l’autorité sur le fichier stream. Dans le cas contraire, les autres membres du groupe ne pourront même pas voir l’objet. Vous pourriez aussi songer à modifier le processus pour exécuter la commande CHGOWN (Change Ownership) pour donner la propriété à un profil d’application, plutôt que de laisser un profil utilisateur final continuer à posséder l’objet.

Téléchargez gratuitement cette ressource

Cybersécurité sous contrôle à 360°

Cybersécurité sous contrôle à 360°

Avec Cloud in One, les entreprises ne gagnent pas uniquement en agilité, en modernisation et en flexibilité. Elles gagnent également en sécurité et en résilience pour lutter efficacement contre l’accroissement en nombre et en intensité des cyberattaques. Découvrez l'axe Cybersécurité de la solution Cloud In One.

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010