> Tech > 4.2 – Gestion: automatisation des tâches, outils de maintenance

4.2 – Gestion: automatisation des tâches, outils de maintenance

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010
email

Automatisation des tâches
Progressant à chaque version de Windows, Microsoft permet de gérer la grande majorité des tâches administratives et de gestion en ligne de commande.
 Avec les nouvelles fonctionnalités de planification de tâches et le stockage des informations vous pouvez automatiser des tâches avec de nombreux

critères ou déclencheurs :
 • Un événement spécifique se produit, tel qu’un espace disque insuffisant vous pouvez utiliser le planificateur de tâches pour informer les administrateurs, ou même pour résoudre automatiquement les problèmes courants. • Un utilisateur ouvre une session : vous pouvez utiliser le planificateur de tâches pour lancer un script ou une application plutôt que de l’ajouter au groupe Démarrage de l’utilisateur.
• L’ordinateur est inactif. Cette fonctionnalité peut être utilisée pour exécuter des tâches de maintenance telles que la défragmentation du disque ou la sauvegarde de l’ordinateur lorsqu’il n’est pas en cours d’utilisation.
Les tâches peuvent être exécutées en séquence, ce qui permet de planifier plusieurs tâches avec la certitude qu’elles ne s’exécuteront pas simultanément. Pour améliorer la sécurité, les informations d’identification des comptes utilisés pour exécuter une tâche peuvent être stockées dans le domaine Active Directory, plutôt que sur l’ordinateur local où elles sont plus vulnérables aux attaques.
WS-Management (Web Services for Management) facilite également l’administration à distance de Windows Vista. WS-Management est un protocole de services Web ouvert pour la gestion à distance protégée des composants matériels et logiciels). Les communications peuvent être à la fois cryptées et authentifiées, ce qui permet de limiter les risques de sécurité. Les outils de gestion, tels que SMS (Systems Management Server) 2003, utilisent WS-Management pour permettre la gestion sûre du matériel et des logiciels.

Outils de maintenance
De nombreux outils ont été améliorés ou ajoutés à Windows Vista pour améliorer la maintenance et le diagnostic des postes de travail.
Windows Vista peut diagnostiquer automatiquement un certain nombre de problèmes courants, notamment la défaillance de disques durs, les problèmes de mémoire et les problèmes réseau. Les diagnostics de mémoire Windows collaborent avec MOCA (Microsoft Online Crash Analysis) afin de détecter les défaillances pouvant être provoquées par une mémoire défaillante, en invitant l’utilisateur à planifier un test de la mémoire au prochain démarrage de l’ordinateur et en offrant un support guidé. Dans les domaines Active Directory, les administrateurs peuvent configurer des diagnostics intégrés à l’aide de paramètres de stratégie de groupe.
Les diagnostics intégrés fournissent des informations permettant de résoudre les problèmes qui ne peuvent pas être résolus automatiquement. Chaque fois que Windows Vista détecte un problème potentiel, il déclenche un événement qu’il est possible de surveiller ou d’en automatiser le dépannage.
Dans Windows Vista, la gestion des mises à jour est plus facile et plus prévisible pour les départements informatiques et entraîne moins de perturbations pour les utilisateurs. La gestion des mises à jour est plus étroitement intégrée à Windows Vista que dans les versions précédentes du système d’exploitation Microsoft Windows, de sorte que les administrateurs système peuvent détecter et résoudre plus facilement les vulnérabilités. La fonctionnalité de mise à jour automatique est également étendue, ce qui facilite la mise à jour des ordinateurs dans les organisations informatiques. La distribution des mises à jour entraîne moins de perturbations pour les utilisateurs, grâce à des mises à jour plus petites, à des redémarrages moins fréquents et à une utilisation plus efficace de la bande passante nécessaire pour le téléchargement des mises à jour.
Les problèmes de démarrage font souvent partie des problèmes les plus difficiles à résoudre, car un administrateur ne peut pas démarrer le système d’exploitation et utiliser les outils de dépannage intégrés. Windows Vista inclut l’outil StR (Startup Repair Tool) afin de résoudre automatiquement et de diagnostiquer certains problèmes de démarrage.
Lorsqu’un échec de démarrage est détecté, le système bascule vers StR. Une fois démarré, StR effectue les diagnostics, notamment l’analyse des fichiers journaux de démarrage, afin de déterminer la cause de l’échec de démarrage. Une fois que StR a déterminé la cause de la défaillance, il tente de résoudre le problème automatiquement. Lorsqu’un échec de démarrage se produit sur le système d’exploitation principal et que StR ne parvient pas à le résoudre, le système est rétabli dans le dernier état correct connu. Voici un exemple de problèmes que le StR peut résoudre :

Corruption, effacement ou non fonctionnement de drivers
Corruption du système de fichiers
Corruption ou effacement des paramètres de démarrage
Corruption de la base de registre
Corruption des métadonnées sur le disque (master boot record, table des partitions ou secteur de boot)
Problème d’installation d’une mise à jour
Windows Startup Repair Tool est paramétrable et modifiable par stratégies systèmes (on peut y ajouter des outils, mentionner une procédure interne ou donner les coordonnées des personnes à contacter au sein d’une entreprise par exemple).

Téléchargez gratuitement cette ressource

Comment sécuriser la Digital Workplace ?

Comment sécuriser la Digital Workplace ?

Avec le recours généralisé au télétravail, les entreprises ont ouvert davantage leur SI. En dépit des précautions prises, elles ont mécaniquement élargi leur surface d’exposition aux risques. Découvrez 5 axes à ne pas négliger dans ce Top 5 Sécurité du Télétravail.

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010