> Tech > 4. Ne pas transformer tous les programmes appelés en modules pour améliorer les performances.

4. Ne pas transformer tous les programmes appelés en modules pour améliorer les performances.

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010
email

Dans la foulée de la modularisation des applications RPG et de la conversion des sous-routines en procédures, on peut être tenté d'abandonner une technique modulaire que l'on utilise probablement déjà  : les programmes distincts appelés dynamiquement. Il n'est pas nécessaire de convertir en procédures la plupart des programmes déjà  fonctionnels.

4. Ne pas transformer tous les programmes appelés en modules pour améliorer les performances.

Il est vrai que la liaison statique des modules, propre à  ILE, stimule les performances d’appel mais, pour en bénéficier vraiment, il faut appeler le module de façon répétitive.
Lorsqu’on choisit le code des programmes existants à  convertir en procédures, il convient de  » penser petit « . La sous-routine commune (ou programme appelé) qui valide un numéro de compte en comptabilité générale pourrait être un fort bon candidat pour la nouvelle architecture. En revanche, la fenêtre de consultation multifichiers avec deux sous-fichiers, dont le débogage a duré une semaine, n’est probablement pas l’endroit où commencer à  utiliser des procédures.
On utilisera la liaison statique pour améliorer les performances des programmes appelés dans un environnement où il y a de nombreux appels, dans lequel le programme appelé est invoqué de façon répétitive au cours d’une seule exécution du programme appelant. Un module RPG IV avec une procédure principale peut appeler un autre module avec une procédure principale sans aucune considération de coding spéciale. Lorsqu’on lie les modules entre eux en utilisant la commande CRTPGM (Create Program), on précise (dans le paramètre ENTMOD) quel module prend la main initialement au démarrage du programme.

Téléchargez gratuitement cette ressource

Sécurité Office 365 : 5 erreurs à ne pas commettre

Sécurité Office 365 : 5 erreurs à ne pas commettre

A l’heure où les données des solutions Microsoft de Digital Workplace sont devenues indispensables au bon fonctionnement de l’entreprise, êtes-vous certain de pouvoir compter sur votre plan de sécurité des données et de sauvegarde des identités Microsoft 365, Exchange et Teams ? Découvrez les 5 erreurs à ne pas commettre et les bonnes pratiques recommandées par les Experts DIB France.

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010