> Tech > 8 – Ne pas utiliser de sauvegardes différentielles si elles ne sont pas appropriées

8 – Ne pas utiliser de sauvegardes différentielles si elles ne sont pas appropriées

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010
email

Pour savoir quand des sauvegardes différentielles sont appropriées, il faut voir comment les données sont indexées et mises à  jour. Si les tables présentent des index encombrés et si les colonnes d'index incrémentent des nombres comme le numéro de commande ou le numéro de client, SQL Server ajoute les nouvelles

données à  la fin des pages de données existantes. Cela convient pour des sauvegardes différentielles parce que les nouvelles données sont concentrées sur un intervalle de pages limité. En revanche, si la saisie des données s’effectue de manière aléatoire sur les tables, les sauvegardes différentielles pourraient bien ne pas être la meilleure solution. Si une page quelconque – et par implication, une ligne quelconque – dans une extension change, SQL Server doit inclure toute l’extension dans la sauvegarde. (Une extension est constituée de huit pages contiguà«s, ou 64 Ko.) Même si un pourcentage infime des données est modifié – dans certains cas, pas plus d’un pour cent – on pourrait être contraint de sauvegarder presque toutes les extensions d’une table. Il faut donc considérer comment les données sont indexées, stockées et modifiées, avant de décider qu’une sauvegarde différentielle est utile.

Téléchargez gratuitement cette ressource

Endpoint Security : Etude IDC Enjeux & Perspectives

Endpoint Security : Etude IDC Enjeux & Perspectives

Quel est l'état de l'art des solutions de Endpoint Security et les perspectives associées à leur utilisation ? Comment garantir la sécurité des environnements sensibles en bloquant au plus tôt les cyber attaques sophistiquées, avant qu’elles n'impactent durablement vos environnements de travail ?

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010