> Tech > Accès aux données

Accès aux données

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010
email

Dès lors que l'on dispose d'un point de montage, on peut utiliser la commande smbmount pour se connecter à  un partage Windows 2000 ou NT. Supposons que l'on veuille accéder à  un partage nommé data sur un serveur NT nommé \\charlie.

Bien évidemment, on a besoin d'un profil

Accès aux données

utilisateur et du mot de passe associé
pour pouvoir accéder aux données. Imaginons que le profil de l’utilisateur soit
mark et le mot de passe requin. Il faut également connaître l’adresse IP du serveur.
Nous dirons que cette adresse est 200.200.100.10. On peut alors mapper \\charlie\data

au répertoire /monpartagent avec la commande :

smbmount //charlie/data //monpartagent -U mark -I 200.200.100.10

(Lorsque l’on saisit la commande sous Linux, il faut la saisir toute entière sur
une seule ligne. Notez aussi que l’on utilise des slashes (/), et non les backslashes
(\) habituels lorsque l’on tape des noms UNC (Universal Naming Convention). Linux
utilise également le slash pour séparer les composantes de l’adresse d’un fichier.

Une fois la commande saisie et validée, le système affiche quelques lignes de
messages et demande le mot de passe. Il suffit de saisir le mot de passe et d’appuyer
sur Entrée et le tour est joué. A partir de ce moment, on utilise le répertoire
/monpartagent pour accéder aux fichiers sur le serveur. Par exemple, pour copier
le fichier abc.txt du partage du serveur NT vers le répertoire /trucslocaux du
système sous Linux, on tape :

cp / monpartagent/abc.txt /trucslocaux

Cette syntaxe devrait vous paraître familière – cp est la commande Copy de Linux.

La commande smbmount comporte de nombreuses options, mais en général, elle ressemble
à  la commande suivante :

smbmount -U -I

Dans cette commande, UNC représente le nom UNC du partage auquel vous voulez vous
connecter, point de montage est le répertoire auquel vous voulez attacher le partage,
et utilisateur est le profil du compte NT. Les options sont sensibles à  la casse
: il faut utiliser des majuscules pour U et I, et taper les commandes et paramètres
en minuscules.

L’option -I est importante car smbmount ne semble pas savoir comment découvrir
le serveur NT en utilisant un brodcast de nom NETBIOS. Comme nous le verrons plus
tard, smbmount peut utiliser un serveur WINS pour chercher l’adresse d’un serveur,
mais si vous n’avez pas dit à  smbmount d’utiliser WINS et que vous ne spécifiez
pas d’adresse IP, non seulement smbmount va planter, mais il ne vous laissera
pas utiliser le point de montage tant que vous n’aurez pas réinitialisé le serveur
Linux.

Téléchargez gratuitement cette ressource

IBMi et Cloud : Table ronde Digitale

IBMi et Cloud : Table ronde Digitale

Comment faire évoluer son patrimoine IBMi en le rendant Cloud compatible ? Comment capitaliser sur des bases saines pour un avenir serein ? Faites le point et partagez l'expertise Hardis Group et IBM aux côtés de Florence Devambez, DSI d'Albingia.

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010