> Tech > Achats dans un magasin physique

Achats dans un magasin physique

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010
email

Un client entre dans un magasin physique. Il sélectionne les articles qu'il veut acheter dans les rayons du magasin et les met dans un caddy. Lorsqu'il a tous les articles qu'il veut acheter, il les apporte à  une caissière pour concrétiser l'achat. La caissière additionne les prix des articles choisis

et demande le paiement.
Le client lui tend sa carte de paiement. La caissière la glisse dans une machine
à  cartes et demande au client une authentification pour imputer le montant de
la vente à  la carte.

En cas de somme importante, la machine envoie automatiquement la demande d’autorisation
par voie électronique à  l’organisme de traitement des cartes de paiement.
Ce dernier vérifie l’identité du commerçant et demande l’autorisation d’achat
à  l’émetteur de la carte. L’émetteur compare les informations de la carte de crédit
et de l’achat avec le solde en cours du détenteur de la carte, son plafond de
crédit et la date d’expiration de la carte. En fonction du résultat de cette comparaison,
l’émetteur de la carte envoie soit un code d’autorisation pour donner le feu vert
à  l’achat, soit un code de refus pour le rejeter.

Le code de l’émetteur de la carte revient électroniquement à  la machine à  cartes
de crédit du commerçant. En supposant que le code donne son approbation à  l’achat,
la machine du commerçant imprime automatiquement un bordereau d’encaissement.
Le client en reçoit une copie et quitte le magasin avec ses nouveaux achats.

Téléchargez gratuitement cette ressource

Les 7 étapes d’un projet de dématérialisation RH

Les 7 étapes d’un projet de dématérialisation RH

Dans ce livre blanc, nous vous donnons les clés pour concevoir votre projet de dématérialisation RH. Vous découvrirez chacune des étapes qui vous permettront d’apporter de nouveaux services aux collaborateurs, de vous adapter aux nouvelles pratiques et de renforcer la marque employeur.

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010