> Tech > L’administration du cloud computing

L’administration du cloud computing

Tech - Par iTPro - Publié le 21 octobre 2011
email


Les fournisseurs n'offrent que peu d’outils d'administration et de gestion du cloud ; et il manque à ces derniers beaucoup des fonctions garantes d’un bon usage des ressources IV : supervision des performances, contrôle des coûts, évaluation de la sécurité, et analyse des problèmes. Face à

cette carence, vous avez deux possibilités : fabriquer vos propres outils pour ajouter ces moyens de gestion, ou étoffer vos outils actuels, comme votre station de gestion de réseau basée sur SNMP. Ou encore, recourir aux nombreux développeurs tiers qui offrent des outils d'administration et de gestion spécifique à IV.

La supervision des performances est nécessaire pour bénéficier des contrats de niveau de service (SLA, service level agreement) du fournisseur, parce que c'est à vous qu'il incombe de prouver toute panne ou déficience. Cette supervision peut aussi anticiper des problèmes, par exemple en signalant des temps de réponse anormaux ou l’épuisement proche des ressources de l'application. Il serait fâcheux que le premier indice d'un problème soit les doléances de clients incapables de passer des commandes !

Votre contrôle des coûts est essentiel parce que les fournisseurs n'ont aucune raison de le faire à votre place. Ils sont là pour vendre des services, et si vous achetez trop ou mal par inattention ou ignorance, ce sera votre faute et pas la leur. N'attendez aucune indulgence du fournisseur si vous laissez involontairement une instance serveur tourner indéfiniment et produire une grosse facture. Les fournisseurs d’IV ne brillent pas non plus par la ventilation détaillée des coûts. Ainsi, EC2 d’Amazon donne des journaux de transactions très détaillées, mais ne facture qu'une somme mensuelle globale sans la décomposer.

La sécurité de l'infrastructure cloud elle aussi repose sur vos épaules et pas sur celles du fournisseur. Vous êtes responsables du contrôle de périmètre, même si vous employez le pare-feu d'instance d'un fournisseur. C'est vous qui possédez les mots de passe et les certificats numériques servant à crypter vos données, et c'est à vous de les distribuer et de les contrôler. De même, vous devez fournir l'antivirus et la détection de logiciels malveillants pour les serveurs sous votre coupe, et vous devez suivre les pratiques de sécurité IT standard, comme les tests de vulnérabilité réguliers, pour détecter d'éventuelles menaces contre la sécurité.

Enfin, quand les problèmes surviennent, vous êtes la première ligne de défense. Vous devez procéder à la première analyse des problèmes racines pour voir l'origine du défaut. Les défaillances IV les plus courantes sont dues à l'épuisement des ressources : mémoire, CPU, ou disque. Vous pouvez les éviter par une bonne supervision des performances. La seconde cause la plus répandue est une mauvaise configuration, contre laquelle la seule défense est la connaissance. Outre ces deux occurrences fréquentes, vous pouvez rencontrer des difficultés avec le logiciel applicatif, le système d'exploitation sous-jacent, le réseau ou l'infrastructure de stockage du fournisseur, ou encore la traversée d'Internet pour atteindre vos ressources IV. Avant de vous lancer dans un projet IV, vous devez absolument avoir les compétences et les outils nécessaires pour pratiquer le diagnostic ad hoc.

Pour connaître exactement le trafic qui emprunte le réseau, il existe deux moyens précieux : les renifleurs (sniffers) et les analyseurs de flux. Si deux unités ne peuvent pas communiquer, vous trouverez généralement la cause en examinant les flux de trafic. Peut-être que les requêtes envoyées par une unité ne produisent jamais de réponse de la part du destinataire, peut-être que les réponses disparaissent quelque part dans le réseau. Une sonde de réseau placée au bon endroit vous permettra d'isoler et d'identifier les problèmes de communication.

Faites votre éducation et évitez les paillettes

Vous connaissez maintenant les fonctions et les limitations de IV dans le cloud. Vous voilà donc prêts à faire votre shopping. L'important est d'expérimenter concrètement les produits des divers fournisseurs d'IV. Heureusement, par sa nature même, le cloud computing permet d'essayer à bon compte : une petite dépense pour l'utilisation et un peu de votre temps. Ce faisant, vous acquerrez la connaissance et l'expérience nécessaires pour choisir la bonne solution IV, c'est-à-dire celle qui répond le mieux à vos besoins.
 

Téléchargez gratuitement cette ressource

Guide de Services Cloud Managés

Guide de Services Cloud Managés

Accélérer votre transformation digitale, protéger et sécuriser vos environnements Cloud avec les offres de support, d'accompagnement et de services managés. Découvrez le TOP 3 des Services Managés pour accompagner la transformation de vos environnements Cloud, gagner en agilité et en sécurité dans un monde d'incertitudes.

Tech - Par iTPro - Publié le 21 octobre 2011