> Tech > Améliorer System Request

Améliorer System Request

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010
email

Le programme ENHANCESR utilise le programme PMTPWD et une poignée de commandes CL pour améliorer System Request. Pour accéder aux nouvelles fonctions System Request, tapez DSPLNK, DSPLOG ou LOCK dans la zone d'entrée System Request, en bas de l'écran. Vous pouvez modifier ENHANCESR pour ajouter vos propres fonctions, comme activer

ou
désactiver un job de trace. Evitez d’utiliser
une fonction qui permette aux utilisateurs
d’accéder à  une ligne de commande
à  partir de System Request,
parce qu’ils pourront alors invoquer la
même application qui était déjà  active
et a été interrompue par la fonction
System Request. La seconde invocation
de l’application peut changer les
variables et les verrous utilisés par la
première. De plus, la mauvaise utilisation
accidentelle ou intentionnelle
d’une ligne de commande System
Request autorise également des opérations
qui pourraient entraîner la défaillance
d’une application. Par
exemple, si un utilisateur efface le
contenu de la bibliothèque QTEMP,
une application tributaire des objets de
cette bibliothèque échouera.
Quand vous tapez DSPLNK dans la
zone d’entrée System Request, il présente
la commande DSPLNK (Display
Link) pour afficher des liens d’objets.
Si vous tapez DSPLOG dans la zone
d’entrée, il affiche le journal d’historique.
Si l’on tape LOCK dans la zone
d’entrée System Request, on provoque
l’appel du programme PMTPWD.
PMTPWD protège le job d’un utilisateur
par une invite de mot de passe
quand il s’éloigne de son unité d’affichage.
Vous devez taper les pseudocommandes
DSPLNK, DSPLOG et
LOCK tout en majuscules ou tout en
minuscules et les taper dans les 40 premiers
caractères de la zone d’entrée
System Request.
Pour permettre aux utilisateurs
d’employer les fonctions System Request
améliorées, vous devez leur donner
l’autorité privée sur le programme
SET6TH et le leur faire appeler une
fois. Ils peuvent ensuite utiliser les
fonctions System Request améliorées
dans tout job futur. Vous pouvez aussi
changer le programme pour appeler
l’API QWTSETPX pour chaque profil
utilisateur que vous autorisez à  utiliser
les fonctions ENHANCESR puis appeler
le programme SET6TH vous-même.

Téléchargez gratuitement cette ressource

Sécurité Office 365 : 5 erreurs à ne pas commettre

Sécurité Office 365 : 5 erreurs à ne pas commettre

A l’heure où les données des solutions Microsoft de Digital Workplace sont devenues indispensables au bon fonctionnement de l’entreprise, êtes-vous certain de pouvoir compter sur votre plan de sécurité des données et de sauvegarde des identités Microsoft 365, Exchange et Teams ? Découvrez les 5 erreurs à ne pas commettre et les bonnes pratiques recommandées par les Experts DIB France.

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010