> Tech > Analyse de l’application

Analyse de l’application

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010
email

  Une analyse a montré que la sortie imprimée de l'application héritée représentait les caractéristiques suivantes : portrait, 10 CPP standard, largeur de 80 caractères et 66 lignes par page à  6 LPP. La ligne de débordement de l'application était la 64. Si le développement ne se concentre pas sur les

applications d’impression, une erreur classique consiste à  recréer le fichier physique pour recevoir le fichier spoule avec une longueur de 80 caractères. Il

faut en fait créer le fichier physique avec un caractère de plus pour accepter le contrôle de la sortie et du retour chariot. La commande CPYSPLF (Copy Spool

File) a un paramètre – CTLCHAR (*FCFC) – pour capturer le retour chariot. L’application est ainsi plus facile à  respouler. La difficulté suivante consiste à 
ajouter à  la sortie imprimée un overlay iSeries qui pourra être transformé pour impression sur l’imprimante attachée au LAN de l’utilisateur. C’est là  qu’il

faut connaître les améliorations d’impression de l’iSeries. Utiliser des outils de type PC pour créer un overlay iSeries avec un logo d’entreprise est

presque aussi simple que créer un overlay PCL. Au lieu d’utiliser le driver d’imprimante pour l’imprimante de l’utilisateur, on utilise simplement le driver

AFPDS (Advanced Function Printing Data Stream). Il est inclus dans Client Access, ou on peut le télécharger sur le Web. L’overlay étant créé, il reste à 

utiliser une application pour respouler le fichier. On peut le faire avec la commande CL CPYF (Copy File) au lieu d’utiliser un programme RPG.

  On peut utiliser CPYF vers un fichier d’impression parce que l’on a capturé le retour chariot quand on a utilisé la commande CPYSPLF. Le

secret – l’un des mieux gardés – est de contrôler l’overlay avec des paramètres du fichier d’impression (print file) et de sortir le spoule en tant que

*AFPDS et pas *SCS. Les paramètres du fichier d’impression contrôlent également la police, l’orientation, et l’alimentation papier. Si l’on imprime sur une

imprimante AFP en utilisant le flux de données IPDS, le spool writer téléchargera l’overlay et les données d’impression afin d’imprimer le rapport de

l’utilisateur avec le logo. Si l’on utilise la file d’attente de sortie distante, le driver PJL ou le driver SNMP, la transformation d’AFPDS en PCL sera

invoquée. Les attributs du fichier spoule sont utilisés par le HPT pour formater correctement les lignes d’impression. L’overlay sera transformé en un objet

PCL et envoyé à  l’imprimante et il en résultera le rapport de l’utilisateur arborant le logo. Il faut simplement concevoir l’overlay en tenant compte des

limitations physiques de l’imprimante de l’utilisateur. S’il n’y a pas de bordures d’impression, il faut s’assurer que le logo et tout autre objet ne va
pas au-delà  des limitations de l’imprimante.

Téléchargez gratuitement cette ressource

Protection des Données : 10 Best Practices

Protection des Données : 10 Best Practices

Le TOP 10 des meilleures pratiques, processus et solutions de sécurité pour mettre en œuvre une protection efficace des données et limiter au maximum les répercutions d’une violation de données.

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010