> Tech > Architecture évoluée

Architecture évoluée

Tech - Par iTPro - Publié le 14 avril 2011
email


Pour comprendre comment 5250 fonctionne, regardons d'abord le modèle de programme d'une application 5250 classique. Ici, l'application 5250 présente un écran et attend une entrée. Dès qu'elle l'obtient, l'application traite l'entrée dans sa logique de gestion, puis décide quel écran afficher ensuite via le Workstation Function Manager.

Architecture évoluée

Toutes les données d'écran entrées, y compris les sélections des fonctions, sont communiquées à l'application par l'intermédiaire du même Workstation Function Manager. Voyons maintenant l'architecture du 5250 Bridge.

L'application PHP acquiert les données d'écran (par exemple, format des champs, contenu des champs, associations des touches de fonction) du Workstation Function Manager dans un fichier XML. Ce dernier est peuplé via des appels aux API résidant dans le 5250 Bridge. De la même manière, d'autres API sont fournies pour que l'application PHP puisse communiquer les requêtes 5250 au Workstation Function Mana – ger par l'intermédiaire du 5250 Bridge.

Cette architecture fait que l'API 5250 Bridge peut être utilisée de telle manière que la logique applicative du programme 5250 ne change pas. L'application 5250 continuera à fournir la logique de gestion et l'accès base de données, comme dans le modèleClassic Program, ainsi que la manipulation d'écran — la différence étant que cette dernière est communiquée via le 5250 Bridge à l'application PHP plutôt que d'être restituée sur un écran 5250.

Les étapes suivantes permettent à un programme PHP d'interagir avec une application IBM i 5250 :

1. Le programme PHP envoie une requête "start session" au programme 5250 en utilisant l'API 5250 Bridge.
2. L'API 5250 Bridge confirme au programme PHP que la session de programmes interactive a commencé.
3. L'API 5250 Bridge envoie au programme PHP l'information d'écrans courante (par exemple, les champs d'entrée et de sortie, les attributs des champs, la position du curseur) en format XML.
4. Le programme PHP envoie les valeurs d'entrée et les actions des touches de fonction à l'API 5250 Bridge.

Téléchargez gratuitement cette ressource

Sécurité Office 365 : 5 erreurs à ne pas commettre

Sécurité Office 365 : 5 erreurs à ne pas commettre

A l’heure où les données des solutions Microsoft de Digital Workplace sont devenues indispensables au bon fonctionnement de l’entreprise, êtes-vous certain de pouvoir compter sur votre plan de sécurité des données et de sauvegarde des identités Microsoft 365, Exchange et Teams ? Découvrez les 5 erreurs à ne pas commettre et les bonnes pratiques recommandées par les Experts DIB France.

Tech - Par iTPro - Publié le 14 avril 2011