> Tech > Assaut sur les batteries

Assaut sur les batteries

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010
email

Dans un système de sauvegarde, il ne faut pas s’intéresser qu’aux simples données stockées. On peut avoir un volume de sauvegarde complet et parfait mais, s’il n’y a pas de plan éprouvé pour utiliser ces données pendant un sinistre, on risque des surprises au plus mauvais moment. C’est ce qui

Assaut sur les batteries

est arrivé au cadre d’une compagnie téléphonique qui avait eu l’idée de construire un centre informatique de secours pour un centre de services clients, dans une zone côtière très exposée météorologiquement Plusieurs tempêtes avaient mis hors service les centres des concurrents. Aussi, ce planificateur avait-il raison de construire un centre informatique de secours dans un endroit moins exposé, à l’intérieur des terres. Le nouveau centre informatique était la réplique exacte de l’original et, en théorie, quelques heures suffisaient pour le mettre en route. Comme on pouvait s’y attendre, quelques années après la mise en place du site de secours, une grosse tempête frappa le centre de support principal. Les données de sauvegarde étaient déjà stockées sur le site secondaire et l’équipe du service client arriva et mit immédiatement l’équipement en route, chargea les sauvegardes et commença les opérations d’urgence.

Pendant une heure.

Passé ce délai, l’alimentation électrique du local connut une brève défaillance. Les batteries de secours – identiques à celles du centre principal – assumèrent la charge pendant quelques secondes puis s’éteignirent rapidement. Le courant revint et disparut encore à cause de la tempête. Des coupures de courant intermittentes frappèrent le site de secours pendant plusieurs jours mais, faute de batteries de secours fiables, le centre informatique fut contraint de fermer. Plus tard, on détermina la cause de la défaillance des batteries : la surchauffe qui sévissait quand la climatisation était éteinte dans le site de secours. Comme le centre n’était pas opérationnel, on n’avait pas jugé utile de le climatiser. Une température élevée persistante dans la salle des batteries rendit ces dernières inutilisables.

Moralité : si vous avez un centre d’opérations de secours – ou toute installation d’urgence physique, comme des circuits de télécommunication ou du matériel serveur – vous devriez le faire fonctionner en mode « hot standby », ou au moins essayer l’équipement périodiquement. Un équipement électronique négligé peut se dégrader. La seule manière de s’assurer que les ressources d’urgence seront prêtes, est de les utiliser à intervalles réguliers.

Téléchargez gratuitement cette ressource

Protection des Données : 10 Best Practices

Protection des Données : 10 Best Practices

Le TOP 10 des meilleures pratiques, processus et solutions de sécurité pour mettre en œuvre une protection efficace des données et limiter au maximum les répercutions d’une violation de données.

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010