> Tech > Assises de la Sécurité 2014 – Wallix : « Il reste des zones d’ombre dans les SI »

Assises de la Sécurité 2014 – Wallix : « Il reste des zones d’ombre dans les SI »

Tech - Par Guillaume Rameaux - Publié le 13 octobre 2014
email

L’éditeur français Wallix est spécialisé dans la gestion des comptes à privilèges avec sa solution WAB (Wallix AdminBastion).

Assises de la Sécurité 2014 – Wallix : « Il reste des zones d’ombre dans les SI »

Un domaine qui, jusqu’à aujourd’hui, « était encore sous-estimé », affirme Jean-Noël de Galzain, PDG de la société.

Dans étude publiée par Wallix en septembre dernier, 94 % des RSSI interrogés indiquaient que le contrôle et la traçabilité des utilisateurs à privilège étaient importants. Pourtant, ils ne sont que 37 % à utiliser une solution de PUM (Privileged User Management). « Il y a encore un champ complet d’investigation et d’amélioration dans la gouvernance des systèmes d’information, constate Jean-Noël de Galzain. 50 % des gens que nous avons interrogés ne savent pas dire s’ils ont eu une fuite de données dans les mois ou années passées. Il reste des zones d’ombre assez importantes dans les SI, que ce soit sur les accès externes ou internes. »

Le dirigeant, qui est également président du groupement Hexatrust, souligne le nombre toujours plus important de vols de données dans le monde. « Avant, on parlait de quelques milliers ou dizaines de milliers de comptes. Aujourd’hui, on parle aux États-Unis de 65 millions de comptes clients chez Home Depot. On a changé d’échelle ».

Téléchargez gratuitement cette ressource

Aborder la Blockchain, comprendre et démarrer

Aborder la Blockchain, comprendre et démarrer

Une véritable révolution se prépare progressivement... les entreprises doivent veiller à ne pas rester à l’écart et se faire prendre de vitesse. Tout comme la mobilité ou encore le cloud, la blockchain est une composante essentielle de la transformation numérique. Découvrez, dans ce dossier, comment aborder, comprendre et démarrer la Blockchain

Tech - Par Guillaume Rameaux - Publié le 13 octobre 2014