> Tech > Attention à  certains dangers

Attention à  certains dangers

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010
email

A bien des égards, l’assistant Web Interaction a de quoi combler un programmeur RPG. En quelques étapes simples, vous pouvez générer une application opérationnelle bénéficiant de votre logique de gestion RPG existante. Cependant, comme pour tout raccourci, il faut accepter certains compromis. Le code que génère l’assistant Web Interaction n’optimise

Attention à  certains dangers

pas la réutilisation autant que si vous aviez écrit le code manuellement. Ainsi, chaque fois que vous exécutez l’assistant Web Interaction, il construit une nouvelle composante de code qui se connecte à i5/OS pour exécuter un programme RPG ou Cobol spécifique. Il n’y a aucune possibilité de construire et de réutiliser des composantes pour des tâches ordinaires, comme établir une connexion System i. En outre, l’assistant Web Interaction n’applique pas toujours les standards de développement Web les plus récents.

Par exemple, si vous modifiez la couleur du titre dans votre formulaire d’entrée, le HTML généré contiendra des tags <font> imbriqués, que la plupart des développeurs Web ont abandonnés en faveur de CSS. Les interactions Web reposent sur le framework Struts, avec des avantages et des inconvénients. Struts est une technique de développement très répandue et, comme son nom l’indique, il aide à imposer une structure à des applications complexes de type navigateur. Cependant beaucoup de développeurs Web étudient des alternatives telles que Java- Server Faces, Ajax et Ruby on Rails, parce qu’ils jugent Struts trop complexe et pas suffisamment souple quant à l’UI.

Bien que le procès de Struts soit encore en cours d’instruction, il serait bon que l’assistant Web Interaction donne le moyen d’utiliser quelques technologies plus récentes. Enfin, l’assistant Web Interaction génère un code plutôt complexe. C’est en partie la faute de Struts, complexe par nature, et en partie un résultat du processus de génération de code. Mais, quelle que soit la cause, la complexité du code généré limite réellement la manière dont on peut utiliser la sortie de l’assistant Web Interaction. Par exemple, il n’est pas réaliste d’utiliser du code généré par l’assistant Web Interaction pour vous apprendre des techniques de développement Web, et il est fortement déconseillé de changer notablement le code généré.

Malgré ces inconvénients, l’assistant Web Interaction est un outil intéressant : c’est un moyen adapté au System i, rapide, de créer une interface de type navigateur vers un programme i5/OS. Prévoyez l’assistant Web Interaction pour des applications simples ou chaque fois qu’il vous faudra démontrer le potentiel d’utilisation du code RPG ou Cobol comme composante de logique de gestion d’une application de type navigateur.

Téléchargez gratuitement cette ressource

IBMi et Cloud : Table ronde Digitale

IBMi et Cloud : Table ronde Digitale

Comment faire évoluer son patrimoine IBMi en le rendant Cloud compatible ? Comment capitaliser sur des bases saines pour un avenir serein ? Faites le point et partagez l'expertise Hardis Group et IBM aux côtés de Florence Devambez, DSI d'Albingia.

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010