> Tech > Au-delà  de la migration

Au-delà  de la migration

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010
email

On voit que Virtual Server convient bien pour consolider les systèmes NT de votre réseau en de multiples VM fonctionnant sur un système. Mais VM présente aussi des moyens de gérer les systèmes sur votre réseau, ce qui était impossible auparavant. Par exemple, vous pouvez

  • configurer des disques

Au-delà  de la migration

SCSI virtuels
pour supporter un cluster de serveurs
virtuel fonctionnant sur un système
physique (intéressant pour effectuer
des tests, des démos et de la
formation).

  • configurer les disques durs d’une
    VM pour utiliser la fonction undo
    drives afin que la VM ignore les changements
    quand vous la mettez sous
    tension : cette fonction ouvre de
    multiples possibilités en matière de
    test, de formation et de e-learning.

  • configurer les VM pour fournir une
    nouvelle manière de gérer les serveurs
    Windows 2003, Win2K, Linux
    et NetWare de production. N’oublions
    pas que le fait de faire fonctionner
    un OS par dessus un autre
    peut affecter la performance. Quand
    on envisage de consolider les VM sur
    un hôte physique, il faut absolument
    effectuer un test de charge rigoureux
    pour éviter toute mauvaise surprise
    au moment de la mise en production
    de la VM.

  • avoir un moyen de récupérer fiablement
    les OS Windows sur du matériel
    différent en cas de sinistre.
  • Si vous avez procédé à  une reconstruction
    de reprise après sinistre, d’un
    serveur Win2K sur un nouveau système
    avec un matériel différent, vous
    savez combien c’est difficile. Du fait
    que les VM émulent le matériel, elles
    prennent peu ou pas en considération
    les différences matérielles, quand vous
    transférez un OS et des applications
    d’un hôte virtuel sur un autre. Si une
    VM s’effondre ou si le système hôte
    d’une VM est défaillant, vous pouvez
    restaurer une sauvegarde des fichiers
    de configuration et des disques durs
    virtuels de la VM sur un serveur différent,
    sans complications. Cette souplesse
    est également appréciable dans
    le cas de serveurs de courrier électronique.
    Si une VM de serveur mail est
    défaillante, vous pouvez rapidement
    mettre en service une réplique clonée
    de la VM d’origine, ce qui permettra au
    minimum aux utilisateurs d’accéder à 
    leurs boîtes à  lettres. Si votre logiciel
    de sauvegarde prend en charge la reprise
    au niveau des messages, vous
    pourriez alors simplement restaurer
    les messages de courrier électronique
    sauvegardés en arrière plan, tout en
    permettant aux utilisateurs d’envoyer
    et de recevoir de nouveaux messages.
    Grâce à  la technologie VM, le temps
    d’immobilisation total du serveur de
    courrier électronique pourrait être limité
    à  quelques minutes, plutôt que
    des heures ou des jours.
    Faciliter la migration des anciennes
    applications n’est que le début. Bien
    que les VM et Virtual Server demandent
    un apprentissage, leurs avantages
    garantissent leur pérennité. Les livraisons
    de Virtual Server devraient commencer
    au quatrième trimestre 2003.
    Vous entendrez encore beaucoup parler
    de ces nouvelles technologies.

    Téléchargez gratuitement cette ressource

    Le Guide d’Orchestration du Parcours client

    Le Guide d’Orchestration du Parcours client

    Au-delà de la clarification des nouveaux concepts de gestion du parcours client, ce guide vous permettra de définir, créer et mettre œuvre une orchestration complète articulée autour des trois volets essentiels au succès de l’expérience client et de l’entreprise.

    Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010