> Tech > Automatisez vos déploiements Windows 7

Automatisez vos déploiements Windows 7

Tech - Par Greg Shields - Publié le 09 octobre 2012
email

Ma vision des choses est peut-être faussée par le fait que je dispense des formations sur le déploiement de Windows 7 aux entreprises de toutes tailles. Un formateur en informatique ne peut être qu’enthousiaste à propos des technologies qu’il présente. Cela fait partie du métier et c’est aussi une marque de professionnalisme.

Automatisez vos déploiements Windows 7

Les thèmes et technologies autour des déploiements automatisés de Windows 7 sont riches et exhaustifs. Même s’ils ne sont pas exempts de travers, ils ont été nettement améliorés par rapport aux rustines et bouts de ficelles que la majorité d’entre nous a jetés aux oubliettes il y a des années lors de notre dernière mise à niveau d’OS.

Ces éléments sont également gratuits. Vous pouvez télécharger la suite d’outils Microsoft, avec sa multitude d’acronymes de marques commerciales, directement à partir du site Web. Les outils sont certes nombreux, mais en les intégrant comme il se doit, vous pouvez créer à moindre coût une solution qui automatise quasiment tous les aspects de l’installation de Windows.

Appuyez sur F12 et laissez faire

Au vu de la puissance qu’offre l’automatisation je suis attristé lorsque j’entends des structures informatiques affirmer qu’elles se contentent de laisser le fournisseur précharger une image de l’OS. Le reste de la conversation prend généralement la tournure suivante :

Greg : « Mais avez-vous entendu parler des opérations d’automatisation ridicules désormais possibles avec le Microsoft Deployment Toolkit ? Avec un peu de travail, vous pourriez presque créer un environnement que vous n’aurez jamais à dépanner ! Il suffit de décharger les données utilisateurs, de réinstaller l’OS et les applications, puis de restaurer les données utilisateurs. Toutes ces opérations peuvent être automatisées et ne vous coûteront rien d’autre que le temps de la configuration ! »

Structure informatique : « L’idée est originale, mais nous avons décidé de simplement demander à notre fournisseur de matériel de précharger une image sur les postes qu’ils fourniront avec Windows 7. Nous leur envoyons un DVD et les machines arrivent avec l’image déjà déployée. Cela fait gagner beaucoup de temps lorsque l’on n’a pas suffisamment de personnel … »

Je réalise alors qu’une structure informatique de plus a choisi la voie du gain à court terme. Vous pouvez imaginer le reste de la conversation. Le préchargement d’une image par le fournisseur constitue effectivement un service à valeur ajoutée. En s’appuyant sur cette possibilité, la structure informatique économise énormément de temps et d’efforts pendant le déploiement. Grâce à des images préchargées, une mise à niveau Windows 7 requiert seulement un peu d’efforts physiques, d’allées et venues et de câblage.

Pourtant, ce gain à court terme est également porteur d’une perte à long terme, que je retrouve souvent dans les structures informatiques de toutes les tailles. Ces pros de l’informatique sont tellement obnubilés par la mentalité panne/correction qu’elles oublient à quel point ce type d’automatisation pourrait alléger les futures opérations de dépannage. Le poste de travail a un problème ? Il suffit de recharger l’image. Tout est automatisé.

J’ai déjà réfléchi aux impacts de ce type d’automatisation dans un article TechNet paru en août 2010 et intitulé « The Troubleshooting Singularity » (en anglais). J’y suggérais les idées suivantes :

« Nous sommes en train de parfaire une véritable approche en couches de toute l’informatique. Nous pouvons isoler les systèmes d’exploitation, les applications, les stratégies et les informations d’état utilisateur les uns des autres et les transférer de manière transparente d’un périphérique à l’autre. La stratification de l’informatique en couches isolées signifie qu’il est possible de gérer chaque couche individuellement.
« Nous pouvons aussi reconstruire avec rapidité et fiabilité une couche à la suite d’un problème, autrement dit charger un nouvel ensemble d’applications, une copie des informations d’état utilisateur, voire un OS entièrement nouveau, au lieu de perdre du temps en dépannage …

« Nous approchons pour l’essentiel d’un état où il n’est plus économiquement viable de dépanner des dysfonctionnements de postes de travail. En cas de problème lié à l’OS, il suffit d’en envoyer un nouveau à distance. Si quelqu’un perd un ordinateur pendant son transfert vers l’aéroport, il suffit de transférer l’état exact de la machine avant sa perte sur un nouvel ordinateur portable. En cas de défaillances d’applications, il n’y a qu’à supprimer l’ancienne et déployer une autre copie. »

Les technologies capables d’effectuer ces opérations existent déjà aujourd’hui. Dans de nombreux cas, notamment avec les outils de déploiement de Microsoft Windows, ils sont téléchargeables gratuitement. Certes, cela requiert du travail de construction et de développement en amont, mais le bénéfice est manifestement énorme. Avec cet investissement, vous pouvez éliminer de nombreuses opérations de dépannage coûteuses simplement en utilisant la touche F12 et en laissant faire. Vos automatisations font le reste.

Tirez parti de l’offre de préchargement d’image de votre fournisseur, mais rendez-vous également un service sur le long terme. Investissez dans un véritable déploiement automatisé de Windows 7. Un jour, vous me remercierez.

Téléchargez gratuitement cette ressource

Les Nouveaux Enjeux du Stockage

Les Nouveaux Enjeux du Stockage

L’informatique est entrée dans l’ère du « Software Defined Everything », autrement dit, des infrastructures dont le pilotage est automatisé par logiciel. C’est particulièrement vrai dans le domaine du stockage, composante clé de toute infrastructure : l’informatique s’éloigne progressivement des approches monolithiques reposant sur des appliances matérielles propriétaires et des baies SAN au profit de démarches définies par le logiciel. Découvrez, dans ce guide thématique exclusif, comment répondre aux nouveaux enjeux du stockage.

Tech - Par Greg Shields - Publié le 09 octobre 2012