> Tech > Autres référentiels

Autres référentiels

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010
email

Microsoft ne produit pas le seul référentiel du marché et Microsoft Repository n'est pas le seul modèle méta-méta disponible. L'OMG (Object Management Group - http://www.omg.org) supporte un modèle méta-méta baptisé MOF (Meta Object Facility).Le référentiel actuel d'IBM, tout comme celui de Microsoft, est plus orienté sur

les outils que les référentiels de Viasoft ou
Platinum.

Celui d’IBM remonte aux années 80. IBM a sorti son premier référentiel pour mainframe
en 1990 dans AD/Cycle, une tentative grandiose de centraliser la gestion du développement
des applications mainframes qui n’a pas marché. Depuis lors, la technologie de
référentiel d’IBM a évolué vers le produit Configuration Management and Version
Control (CMVC), puis jusqu’à  l’actuel VisualAge TeamConnection (http://www.software.ibm.com/ad/teamcon),
qui existe depuis 1995.VisualAge TeamConnection Enterprise Server 3.0 d’IBM est
un produit combinant gestion de configuration des logiciels et référentiel, particulièrement
séduisant pour les entreprises utilisant les outils VisualAge d’IBM. TeamConnection
est un outil ouvert avec une API publiée et est interopérable avec Visual SourceSafe
de Microsoft et d’autres produits de contrôle de version.

Bien qu’ayant utilisé à  l’origine ObjectStore d’Object Design (un système de base
de données objet) comme magasin de données, TemConnection utilise à  présent DB2
Universal Database d’IBM. IBM fournit des services de conseil pour aider les clients
de TeamConnection à  migrer leur base de données ODI (Open Data-link Interface)
vers DB2.Oracle Repository a toujours fait partie d’Oracle Designer/2000 (baptisé
à  l’origine Oracle CASE et rebaptisé Oracle Designer en 1998). Repository 6.0
est le produit actuellement sur le marché, mais Oracle a annoncé, en juillet dernier,
la sortie de Repository 7.0, pour la fin du premier semestre 1999. Repository
7.0 s’appuiera sur les bases de données Oracle8 et Oracle8i et supportera les
extensions Java du référentiel – ce qui, par exemple, permettra au référentiel
de stocker des Enterprise JavaBeans. Oracle Repository 7.0 promet aussi d’offrir
un meilleur contrôle des versions que Microsoft Repository.Trois autres éditeurs
de référentiel méritent d’être mentionnés. Le premier, Unisys, a développé Universal
Repository (UREP – http://www.marketplace.unisys.com/urep),
basé sur MOF, dont Sybase a la licence.
Le second éditeur à  mentionner est Léonard’s Logic, avec son produit Génio et,
enfin, le référentiel Enabler de Softlab (http://www.softlab.com).Le marché
peut-il justifier de plusieurs produits de référentiel ? Etant donné que tous
les objectifs d’un référentiel exigent que les outils partagent un méta modèle
commun et que les méta modèles sont difficiles à  apprendre, à  comprendre, et à 
porter des informations entre eux, il sera difficile pour le marché de tolérer
plus d’un méta modèle.
En raison de sa position sur le marché du logiciel et des OS, Microsoft semble
être bien placé pour être celui qui définira et contrôlera ce méta modèle, et
gagnera, par conséquent, la guerre des référentiels, en rendant la compétition
avec Microsoft Repository onéreuse et difficile. Les 800 entreprises qui ont investi
dans les référentiels d’entreprise de Viasoft et Platinum n’abandonneront pas
pour autant ces produits au profit de Microsoft Repository. Mais ces éditeurs
devront probablement pour le moins interopérer avec Microsoft Repository.

Téléchargez gratuitement cette ressource

*** SMART DSI *** VERSION NUMÉRIQUE

*** SMART DSI *** VERSION NUMÉRIQUE

Découvrez SMART DSI, la nouvelle revue du Décideur IT en version numérique. Analyses et dossiers experts pour les acteurs de la transformation numérique de l'entreprise, Gagnez en compétences et expertise IT Professionnelle avec le contenu éditorial premium de SMART DSI.

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010