> Tech > Autres utilsations

Autres utilsations

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010
email

Une autre utilisation efficace du CLR consiste à remplacer la majorité, voire toutes les procédures stockées étendues existantes dans de nombreuses installations SQL Server. Par rapport à ces procédures stockées, le CLR peut procurer certains avantages en termes de sécurité, de fiabilité et de performances. Mises à part quelques opérations

Autres utilsations

gourmandes en ressources processeur, pour lesquelles le code natif des procédures stockées étendues restera avantageux, il sera, dans la plupart des cas, plus judicieux de réécrire ces dernières en fonctions du CLR SQL Server. J’ai assisté à une présentation de manipulation de chaînes qui illustrait les avantages de ce changement. Le présentateur a pris une chaîne d’adresse stockée dans un champ de texte unique et l’a scindée en utilisant un caractère de séparation. La démonstration présentait le code nécessaire pour effectuer cette tâche en Visual Basic .NET et en T-SQL. Il a suffit d’une seule ligne de code pour VB .NET alors que la version T-SQL a nécessité plus d’une page. De même, l’exécution du code VB .NET dans le CLR SQL Server a été 40 fois plus rapide que celle du code T-SQL.

Enfin, le CLR apporte aux développeurs la possibilité d’étendre la base de données en créant leurs propres types définis par l’utilisateur (UDT) complexes pour SQL Server. Un développeur m’a confié que le plus grand avantage du CLR pour SQL Server réside dans le fait qu’il peut désormais créer un UDT particulièrement performant pour convertir des données BIN en HEX et qu’il peut l’exécuter sur le serveur, à proximité des données. Cette capacité élimine le besoin de transférer des volumes importants de données sur le réseau pour effectuer la conversion sur le niveau intermédiaire, avant de rapatrier le résultat sur le serveur. Les UDT mis en oeuvre avec le CLR SQL Server vous donnent également les moyens d’étendre la base de données en fonction de vos exigences spécifiques.
Par exemple, si vous avez besoin d’un type de données particulier non géré par SQL Server, vous pouvez recourir à un UDT personnalisé, une option plus simple que les conversions d’un type SQL standard réalisées sur le niveau intermédiaire. Un autre exemple est la possibilité d’employer les UDT pour modéliser les types de données d’autres éditeurs de bases de données. Si vous travaillez dans un environnement hétérogène, avec plusieurs bases de données sur différents serveurs de base de données, la capacité de créer sur votre système SQL Server des types mappés directement avec les types gérés par les autres serveurs peut décupler l’interopérabilité de tous les systèmes.

Le débat sur l’utilité ou l’inutilité du CLR SQL Server est certainement loin d’être clos. Néanmoins, l’ajout de cette fonctionnalité à SQL Server 2005 peut, si elle est employée à bon escient, procurer de nombreuses sources de satisfaction et changer fondamentalement la manière d’architecturer et de construire les systèmes de base de données.

Téléchargez gratuitement cette ressource

HP Elite Slice G2 : optimisez la collaboration… et votre budget !

HP Elite Slice G2 : optimisez la collaboration… et votre budget !

Téléchargez cette étude Forrester et découvrez comment booster la collaboration tout en dégageant un excellent R.O.I grâce au système de vidéoconférence HP Elite Slice G2 avec Microsoft Teams !

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010