> Tech > Avancer prudemment

Avancer prudemment

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010
email

Le potentiel de XML est énorme, mais à  l'évidence beaucoup de standards n'ont pas encore atteint leur maturité et se chevauchent. A ce stade précoce de l'évolution du XML, le choix d'un vocabulaire destiné à  un secteur particulier reste délicat. FinXML, FpML et FIXML, par exemple, sont tous trois des

Avancer prudemment

initiatives XML pour le
secteur de la finance. FinXML est considéré comme un standard universel pour les
marchés de capitaux. Il est interopérable avec FIXML, destiné, lui, au marché
des actions. FpML cible les dérivés financiers, en commençant par des instruments
traitant les taux d’intérêt et le marché des changes. Dans la plupart des secteurs
il existe plusieurs  » standards  » XML soumis, pourrait-on dire, à  la survie darwinienne
des plus adaptés financièrement.

En définitive, comment faut-il procéder ? La décision à  prendre par une entreprise
dans ce domaine dépend en grande partie de la position qu’elle occupe dans son
secteur. Les acteurs économiques dominants, comme Ford ou General Motors, qui
ont tous deux adopté récemment des initiatives XML d’intégration de la supply
chain, peuvent, de par leur position, se permettre de définir des standards et
exiger de leurs fournisseurs qu’ils s’y conforment. Un acteur majeur d’un secteur
peut envisager de prendre les choses en main en définissant des standards XML
appropriés à  ce secteur. Mais un acteur plus modeste a intérêt à  examiner ce que
font les acteurs dominants et se demander dans quelle mesure il doit s’adapter
pour collaborer avec eux.

La plupart des organisations AS/400 ne développeront pas XML directement, mais
feront appel à  des éditeurs de progiciels et d’outils pour le générer à  leur place.
Sur le marché AS/400, SAP a annoncé le support de XML, J.D. Edwards distribue
la solution XML d’Ariba (bien que seulement sur NT pour le moment) et Lansa peut
générer du XML à  partir du code source Lansa.

Lors d’une acquisition de logiciels et d’outils pour des applications Internet,
il importe de toujours interroger les éditeurs sur leurs projets XML. Comme indiqué
plus haut, il faut savoir faire preuve de souplesse pour s’adapter au fur et à 
mesure de l’évolution des standards XML et de l’entreprise elle-même.

Enfin il ne faut pas oublier que l’un des principaux avantages du XML est de séparer
l’interface utilisateur, ou le style d’affichage, de la logique et des données
applicatives, ce qui est essentiel pour pouvoir utiliser la même application pour
beaucoup d’utilisateurs. Le langage atteindra son niveau de performances maximum
avec l’élimination de l’interface utilisateur et des erreurs dues à  la saisie
manuelle des données par les utilisateurs. Avec ses règles syntaxiques formelles
et sa validation de syntaxe intégrée, XML est conçu pour permettre un échange
de données direct de programme à  programme. La même définition XML peut se transformer
en affichage HTML ou servir à  une interaction directe de programme à  programme,
mais à  la seule condition que XML soit correctement conçu. Lors de l’installation
de nouvelles applications et outils XML, il faut veiller à  implémenter l’architecture
séparément des couches applicatives, au risque de ne pas bénéficier de la flexibilité
qui fait tout l’intérêt de XML.

Clive Astle est Directeur de Recherche chez Lansa.

Téléchargez gratuitement cette ressource

TOP 5 Modernisation & Sécurité des Postes Clients

TOP 5 Modernisation & Sécurité des Postes Clients

Pour aider les entreprises à allier les restrictions liées à la crise et la nécessaire modernisation de leurs outils pour gagner en réactivité, souplesse et sécurité, DIB-France lance une nouvelle offre « Cloud-In-One » combinant simplement IaaS et DaaS dans le Cloud, de façon augmentée.

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010