> Tech > Avant de démarrer

Avant de démarrer

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010
email

Pour concevoir une application ILE, vous passerez beaucoup de temps à déterminer si un appel devrait être dynamique ou statique et, dans ce dernier cas, s’il devrait être lié par copie ou par référence. Vous devez aussi songer au rôle des groupes d’activation dans une application. Les débutants en ILE

Avant de démarrer

se préoccupent souvent beaucoup trop du type de liage à utiliser. Pas de panique : s’il est vrai que la structure générale doit être correcte d’emblée, le liage et les groupes d’activation pourront être aisément modifiés par la suite.

Sur les machines rapides d’aujourd’hui, il est difficile de voir la différence entre un appel dynamique et un appel statique. Elle n’apparaît vraiment que dans un processus batch dans lequel un programme ou une procédure est continuellement appelé dans une boucle. Une vraie application ILE comporte beaucoup d’appels statiques parce qu’elle contient de nombreuses sous-procédures – mais les appels dynamiques n’ont pas disparu. Faites preuve de bon sens. Par exemple, l’appel d’un processus d’invite F4 devrait-il être dynamique ou statique ? Je réponds dynamique. Le processus d’invite F4 ne sera pas utilisé tout le temps (les utilisateurs ont tendance à mémoriser les codes), donc vous pouvez réduire la taille du programme appelé et vous satisfaire de l’overhead initial du lien dynamique.

Si vous utilisez un liage statique et voulez choisir entre lier par copier et lier par référence, souvenez-vous que si une procédure est appelée de plus d’un endroit, vous devriez la mettre dans un programme de service.

Les groupes d’activation affectent l’environnement d’exécution d’une application ILE. Pour démarrer avec les groupes d’activation, le meilleur moyen est d’avoir un groupe d’activation unique pour votre application. La nécessité d’autres groupes d’activation est déterminée par les conditions et hypothèses suivantes :

• si les programmes de service qui contiennent des procédures partagées par des programmes dans différents groupes d’activation, doivent être créés avec un groupe d’activation *CALLER ou leur propre groupe d’activation nommé, et si c’est *CALLER, si le job contient des instances multiples du programme de service
• le contrôle d’engagement et quels programmes devraient être affectés quand un commit est émis
• les chemins de données ouverts partagés et les programmes qui les partageront
• les programmes qui doivent être récupérés en même temps

Si possible, évitez d’appeler entre des programmes OPM (Original Program Model) et ILE. Vous ne devriez pas avoir de mal à appeler un programme OPM tournant dans le groupe d’activation par défaut, à partir d’un programme ILE tournant dans un groupe d’activation, mais ce pourrait être plus ardu si vous appelez un programme ILE depuis un programme OPM. Et vous allez au devant d’ennuis certains si vous exécutez un programme ILE dans le groupe d’activation par défaut (généralement un programme créé avec un groupe d’activation *CALLER et appelé à partir du groupe d’activation par défaut).

Téléchargez gratuitement cette ressource

Comment aborder la sauvegarde moderne ?

Comment aborder la sauvegarde moderne ?

Au-delà de l’effet de « corvée », souvent soulignée par les administrateurs, la sauvegarde moderne est un nouveau concept qui a le potentiel de transformer toute direction des systèmes d’information, quelle que soit sa taille, et d’apporter des réponses fonctionnelles nouvelles pour rendre le service informatique plus efficace. Découvrez comment aborder la sauvegarde moderne

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010