> Tech > Les avantages réels d’un ADC

Les avantages réels d’un ADC

Tech - Par iTPro - Publié le 11 juin 2012
email

Lorsqu’ils envisagent d’ajouter un ADC pour leurs solutions de centre de données, les acheteurs se posent la question suivante : « puis-je me débrouiller avec l’existant ? ».

Les avantages réels d’un ADC

La liste de fonctionnalités spécifiques semblera certainement familière. Par exemple, la mise en cache et l’optimisation de TCP sont des éléments que tous les grands serveurs Web peuvent fournir. Par ailleurs, vous avez peut-être déjà une forme d’équilibrage de la charge de couche 4 pour les applications existantes. Dans ce cas, quels sont les attraits irrésistibles d’ADC ?

Les ADC proposent un contrôle à granularité plus fine sur tous les aspects en rapport avec les performances. Par ailleurs, ils fournissent un niveau de fonctionnement impossible à obtenir avec simplement une ferme Web et un système d’équilibrage de la charge IP.

Par exemple, les ADC peuvent maintenir un pool de liens de serveurs, afin de proposer une connectivité opérationnelle. C’est ce que l’on appelle le multiplexage TCP, ou délestage TCP, et il ne diffère pas tellement du concept de pool de connexions de base de données, lequel réduit le coût de multiples établissements et terminaisons de connexions de serveur, même pendant une seule requête de page. Le gain de performances est appréciable et permet assurément des économies de temps lors de l’utilisation de composants Web dynamiques. Certains éditeurs estiment à près de 66 pour cent l’amélioration des performances apportée par cette technologie.

Les fonctions au niveau de la couche 7 (applications) sont également intégrées dans les ADC, avec l’équilibrage de la charge prenant en compte HTTP, lequel permet à des utilisateurs de spécialiser leurs ensembles de serveurs en scindant leurs responsabilités. Ce faisant, la plate-forme n’attend plus les requêtes en se basant sur IP, mais examine aussi en profondeur la requête HTTP afin de comprendre le contenu demandé et de savoir où le trouver. Grâce aux applications dynamiques actuelles assemblées à partir de nombreuses sources de serveurs spécialisées, l’inspection et l’acheminement en couche 7 sont actuellement la fonctionnalité la plus recherchée des ADC.

La sécurité est devenue une priorité pour les applications Web et des connexions SSL complètement cryptées deviennent la norme pour de nombreuses applications contenant des données sensibles. Le délestage SSL n’est pas une nouveauté, mais l’utilisation accrue du cryptage place certains serveurs sous pression, en particulier ceux qui exécutent des environnements virtualisés. Les ADC fournissent des gains de performances pour une grande partie du trafic crypté. En jouant le rôle de proxy pour le trafic SSL, les ADC dédient du matériel spécialisé aux calculs de cryptage/décryptage, ce qui est nettement plus efficace que de dédier le processeur générique d’un serveur Web à cette tâche.

Les ADC offrent aussi la possibilité pour les utilisateurs de faire un geste pour l’environnement. Par exemple, le délestage du cryptage SSL pourrait permettre d’économiser jusqu’à 60 pour cent de l’utilisation du processeur sur vos serveurs Web, comme le montre l’étude réalisée par F5 Networks Inc. Avec ce type d’efficacité, vous serez peut-être en mesure d’arrêter des serveurs dans votre ferme Web. Si celle-ci en comporte un nombre élevé, de l’ordre de plusieurs centaines, cette mesure pourrait aboutir à des économies significatives de consommation électrique et de capacité de refroidissement dans le centre de données.

Alors que la consolidation des centres de données élimine de plus en plus de serveurs, les performances réseau deviennent un facteur important pour de nombreuses entreprises. Les applications à base de navigateur étaient généralement à la traîne par rapport aux performances des applications de client riche, mais désormais les applications critiques passent par le navigateur. Autrement dit, il faut penser aux performances HTTP de la même manière qu’un site Web de commerce en ligne comme Amazon.com. La compression HTTP et la mise en cache sont critiques pour faire en sorte que les applications Web distantes aient les mêmes niveaux de performances que les applications client locales. Les ADC sont conçus pour mettre en cache les portions de contenu statique des sites Web, de sorte que les serveurs back-end peuvent délivrer le contenu dynamique. Le souhait pour les utilisateurs de pouvoir accéder à leurs pages Web en l’espace de quelques secondes vaut aussi pour des sites tels que Google et Facebook.

Par ailleurs, la compression de différents composants Web peut aboutir à des améliorations significatives des temps de chargement. Cet aspect est particulièrement important pour les applications développées en interne, car les développeurs d’entreprise n’ont pas forcément la même vision des performances que les développeurs d’un site Web de commerce en ligne. Le fait qu’un ADC gère la compression au lieu de graphiques volumineux sur une page principale peut contribuer à auto-réguler les performances de la fourniture des applications. Cette approche peut aussi aider fortement lorsque la bande passante pose un véritable défi, la compression facilitant alors l’utilisation d’une application sans une forte dose d’optimisation manuelle du code ou des images. Il faut également prendre en compte les économies au niveau des processeurs de serveurs Web, car le délestage de la compression peut accroître la capacité d’utilisation des processeurs jusqu’à 30 pour cent dans certains cas.

Téléchargez gratuitement cette ressource

TOP 5 Modernisation & Sécurité des Postes Clients

TOP 5 Modernisation & Sécurité des Postes Clients

Pour aider les entreprises à allier les restrictions liées à la crise et la nécessaire modernisation de leurs outils pour gagner en réactivité, souplesse et sécurité, DIB-France lance une nouvelle offre « Cloud-In-One » combinant simplement IaaS et DaaS dans le Cloud, de façon augmentée.

Tech - Par iTPro - Publié le 11 juin 2012