> Tech > Azure IDO (IoT), quelques pistes pour se lancer ?

Azure IDO (IoT), quelques pistes pour se lancer ?

Tech - Par Thierry Bollet - Publié le 30 juillet 2020
email

Sujet passionnant, l’IDO (Internet des Objets) ou IoT (Internet of Things) est un sujet incontestablement en devenir. Les chiffres les plus fous circulent sur le sujet, mais une chose est sûre, il y a déjà plusieurs millions de périphériques connectés dans le monde de l’internet des Objets.

Azure IDO (IoT), quelques pistes pour se lancer ?

Des capteurs qui consolident et remontent des compteurs de température, de pression, d’hygrométrie…etc. Une panoplie complète de mesures qui bien utilisées vont déclencher des actions adaptées à une situation donnée.

Le principe est assez simple, une mesure d’état suivie si nécessaire d’une action. Par exemple, de façon très simpliste, une mesure de température anormale par un capteur IoT sur une machine industrielle permettra de mettre en route une action corrective et d’envoyer une alerte.

L’IoT est un sujet qui va bien plus loin que la « simple » solution informatique. Il est également question ici d’électronique ou de physique. C’est donc un sujet très complet où il est essentiel de bien s’entourer. Cette ouverture vers des métiers qui ne sont pas les nôtres enrichit encore l’intérêt que représente l’IoT.

 

Quelques points pour éclaircir le sujet

Sans établir une liste exhaustive des termes utilisés dans IoT, quelques termes techniques à mieux comprendre.

  • IoT Hub

solution PaaS à mettre en œuvre en s’appuyant sur des services Azure.

  • IoT Central

solution SaaS, que l’on retrouve sur le portail sous le terme Applications IoT Central.

  • Périphériques IoT

ce sont les composants physiques qui captent les informations (hors périphériques émulés dont il est question plus bas dans le sujet).

  • IoT Edge

Un IoT de périphérie en mode autonome qui peut subir des déconnexions (connexion intermittente), proposé sous forme de conteneur. Embarque une partie du traitement des données.

  • IoT DPS (Service Device Provisioning)

Service d’enregistrement automatique pour de grandes quantités de périphériques.

 

Comment démarrer ?

Il existe deux chemins principaux de mise en œuvre de la solution (ce ne sont pas les seuls) présentés plus tôt dans ce sujet : IoT Hub et IoT Central.

A l’heure du choix, on retrouve la même philosophie que pour beaucoup de composants d’Azure.
La solution SaaS IoT Central est rapide et facile à mettre en œuvre. Elle masque une grande partie de la mise en place. Elle demande peu de connaissance de l’architecture et évite les incohérences de mise en œuvre. Elle propose même des modèles d’application :

Modèle d’application IoT Central

 

En quelques clics, l’URL du suivi de l’application est disponible et offre un tableau de bord complet.

Tableau de bord IoT central, vue partielle

 

Téléchargez gratuitement cette ressource

L’optimisation réseau en 6 atouts clés

L’optimisation réseau en 6 atouts clés

Quelles sont les 6 atouts clés d'un réseau 100% cloud, évolutif et sécurisé ? Faites évoluer vos solutions IT d'entreprise, bénéficiez d’une infographie exclusive pour activer ces nouvelles solutions technologiques.

A des fins de test, un appareil simulé est créé dans l’application, cette opération se fera en quelques clics également. Une petite minute plus tard, le Dashboard commence à remonter les informations. Ces opérations se feront également sur des périphériques physiques.

Dashboard pour un appareil simulé

 

Reste ensuite à paramétrer les règles d’alerte, l’exportation des données…etc. Simple (très simple) à mettre en œuvre, la solution offre moins de souplesse qu’une solution PaaS.

La Solution PaaS IoT Hub est plus complète et plus complexe à mettre en place même si elle s’appuie sur des composants communs d’Azure (Compte de Stockage, Event Hub, Logic App, Power BI…etc). La ressource Microsoft suivante permet de construite l’environnement à l’aide d’Azure CLI.

Une fois les composants déployés, il faut paramétrer les actions.
Que faire des compteurs ? Où et comment les traiter ? Quelles alertes ? En l’état, le Hub IoT ne sert … à rien !
Les remontées d’informations sont, par exemple, triées par niveau d’importance. Une alerte ? Il faudra lier l’application logique (Logic App) pour déclencher l’envoi d’un mail.

Un besoin d’archivage des compteurs ? Les données sont envoyées directement sur un compte de stockage en tant qu’objet blob.

Ensemble des données consolidées sur un compte de stockage

Un besoin d’analyse ? Les tâches sont redirigées en sortie par une tâche Stream Analytics sur une base de données, un espace de travail PowerBI…etc.

Liste des tâches Stream Analytics

 

Deux façons de mettre en œuvre et d‘utiliser les compteurs des périphériques IoT. Les besoins couverts ne sont pas forcément les mêmes et la solution PaaS permettra à terme d’aller plus loin en liant d’autres services Azure ! Mais elle nécessite une connaissance plus fine de l’architecture à mettre en œuvre.

Il ne faut pas hésiter à s’appuyer dans ce cas sur les architectures de références Azure : voir ce sujet dans cet article.

 

Pour résumer, un rappel des points importants

1 – Point très important, dans les 2 cas, avant d’investir dans une solution, il est possible d’éprouver le concept en s’appuyant sur les périphériques émulés.
2 – Pour une première expérience, IoT Central permet de déployer une solution en quelques clics
3 – IoT Hub est une solution très complète qui s’appuie sur des services Azure éprouvés mais qui demande une connaissance fine de l’architecture IoT.

 

Tech - Par Thierry Bollet - Publié le 30 juillet 2020