> Tech > Baromètre des 10 risques 2021 : un trio lié à la Covid 19

Baromètre des 10 risques 2021 : un trio lié à la Covid 19

Tech - Par Sabine Terrey - Publié le 21 janvier 2021
email

Selon le Baromètre des risques 2021 d’Allianz, l’interruption d’activité, la pandémie et les incidents cyber sont les trois principaux risques d’entreprise en 2021. La crise sanitaire représente une menace immédiate à la fois pour les personnes mais aussi pour les entreprises

Baromètre des 10 risques 2021 : un trio lié à la Covid 19

N° 1 – 2 – 3 : Interruption d’activité, Pandémie et Incidents cyber

Les interruptions d’activité (N°1 – 41%) et la pandémie (N°2 – 40%) sont les deux premiers risques d’entreprise, suivis de près par les incidents cyber (N°3 – 40%).

  • Interruption d’activité

Si le plan de continuité de l’activité doit être plus global, transversal et dynamique, suivre et évaluer les scénarios de sinistres émergents ou extrêmes., il doit être régulièrement mis à jour, testé et intégré dans la stratégie de l’entreprise.

Pour renforcer la résilience des activités et réduire le risque sur les chaînes d’approvisionnement, les mesures adoptées vont améliorer le plan de continuité de l’activité (62%), engager des fournisseurs remplaçants ou supplémentaires (45%), investir dans des chaînes d’approvisionnement numériques (32%) et renforcer la sélection et le contrôle des fournisseurs (31%).

  • Pandémie

La pandémie remonte de 15 places pour le N°2. Pendant les dix dernières années, le risque sanitaire n’avait jamais dépassé la 16e position. En 2021, il se classe numéro un dans 16 pays et 59% citent la pandémie comme la principale cause d’interruption d’activité en 2021, suivie des incidents cyber (46%), des catastrophes naturelles et des incendies et explosions (30% chacun).

  • Incidents cyber

La croissance du numérique et du télétravail accentue les vulnérabilités informatiques. Les attaques par ransomware causent des dommages de plus en plus importants.

Selon Catharina Richter, responsable mondiale du Centre de compétences cyber d’Allianz chez AGCS, « les hackers innovent en utilisant des scanners de vulnérabilités pour identifier les failles de sécurité, en attaquant les routeurs moins protégés ou même en créant des deepfakes (contenus médias truqués à l’aide de l’intelligence artificielle) ».

 

N° 4 – 5 : Evolutions de marchés et Evolutions législatives & règlementaires

La pandémie devrait ouvrir une période d’innovation et de perturbation sur les marchés, (N°4 – 19%), accélérant l’adoption de nouvelles technologies, les changements de la réglementation et la disparition de secteurs traditionnels et d’acteurs historiques, au profit de nouveaux concurrents.

Les évolutions législatives et réglementaires baissent en N°5 – 19% « Il est possible que la pandémie ait freiné l’activité réglementaire, mais elle ne l’a pas paralysée ni même arrêtée estime Ludovic Subran, chef économiste chez Allianz. Bien au contraire, 2021 promet d’être très chargée sur le plan législatif et réglementaire, notamment dans les domaines de la protection des données et du développement durable. »

Téléchargez gratuitement cette ressource

Observabilité 2.0 : 5 défis à relever

Observabilité 2.0 : 5 défis à relever

Microservices, containers, infrastructures cloud « software-defined »... ces innovations créent une complexité extrême à l’échelle du web et étendent considérablement le périmètre d’observabilité. Comment identifier et relever ces nouveaux défis ?

N° 6 – 7 : Catastrophes naturelles et Incendies & Explosions

Par ailleurs, les catastrophes naturelles se placent en N°6 – 17%. 2020 a enregistré des pertes et des dommages considérables, consécutifs à une série d’événements de faible ampleur, tels que les incendies de forêts ou les tornades. Les incendies et explosions se positionnent en N°7 avec 16%.

 

N° 8 – 9 – 10 : Evolutions macro-économiques, Changement climatique et Risques politiques

Les évolutions macroéconomiques se placent en N° 8 – 13% et les risques politiques et la violence en N°10 (11%). Les troubles civils, les manifestations et les émeutes sont, pour les entreprises, un risque aussi important que le terrorisme (mouvement Black Lives Matter, les manifestations anti-confinement et les troubles liés aux élections présidentielles américaines).

Le changement climatique baisse en N°9 – 13%, également. La lutte contre le changement climatique n’en reste pas moins une priorité, 2020 a été, avec 2016, l’année la plus chaude jamais enregistrée.

 

 

Source Enquête annuelle sur les risques d’entreprise dans le monde, par Allianz Global Corporate & Specialty (AGCS) – 2 769 experts dans 92 pays, incluant des directeurs généraux, gestionnaires de risques, courtiers et assureurs.

 

Tech - Par Sabine Terrey - Publié le 21 janvier 2021