> Tech > Quand la BI enrichit l’IT

Quand la BI enrichit l’IT

Tech - Par iTPro - Publié le 05 septembre 2011
email


Mais il n’est pas non plus nécessaire de faire toujours appel à des solutions tierces. A bien y regarder, de même que les ERP et autres outils de gestion d’Entreprise se parent toujours davantage d’outils décisionnels, les outils classiques de gestion de projet, de traitements de

données ou même de bureautique utilisés par les IT se voient de plus en plus souvent enrichis par des extensions issues de l’univers de la BI.

Il est évident que des applications comme Project (dans la gestion de planning) ou Visio (dans la gestion des Assets), sur lesquelles les équipes dirigeantes passent quotidiennement un temps considérable, ne peuvent que gagner en productivité et utilité par l’adjonction de tableaux de bord. Un logiciel comme Project 2007 s’est ainsi enrichi de guides et d’outils de pilotage de tâches qui s’inspirent directement de la BI, sans parler de ses capacités d’échanges de données avec Excel ou Visio pour l’élaboration de rapports.

Dans un même ordre d’idées, les évolutions du logiciel Vision 2007 projettent celui-ci au cœur des outils BI. On peut en effet considérer que la BI est un moyen de présenter les informations d’une façon à la fois plus pertinente et facilement accessible. La plupart du temps, on fait appel aux fonctionnalités de reporting des serveurs (comme les Reporting Services de SQL Server). Ou alors on laisse davantage de marge de manœuvre à l’utilisateur en lui proposant des outils de reporting ad-hoc (comme Report Builder de SQL Server 2008) ou en le laissant s’exprimer au travers des fonctions de « drill-down » et de visualisation d’Excel 2007. Mais un outil comme Visio 2007 permet d’aller plus loin encore dans la représentation des données en les contextualisant.

En incorporant des fonctions avancées de visualisation dynamique des données, Visio 2007 s’affirme comme un outil capable de remettre en contexte les masses d’indicateurs délivrées par les couches BI de SQL Server par exemple. Visio contextualise les données dynamiques pour les rendre plus parlantes. On peut ainsi par exemple afficher le taux de visite d’un site Web en fonction de la situation géographique des visiteurs en affichant les indicateurs au-dessus d’une mappemonde. Visio se montre tout aussi pratique dans les tâches d’ « Assets Management » : on peut l’utiliser pour afficher des indicateurs de disponibilité des ressources au dessus d’un diagramme d’infrastructure ou encore pour afficher des informations d’aide à la planification au dessus d’un schéma réseau. Typiquement des données comme les temps de traitement, l’occupation processeur moyenne, les temps d’indisponibilité ou les bandes passantes sont des indicateurs qui gagnent à être représentés graphiquement et mis en contexte. Avec son connecteur de données et ses objets BI, Visio se transforme en générateur de tableaux de bord et de rapports graphiques, que l’on peut exporter sous forme d’Active X ou Web Parts Sharepoint ou sous forme d’emails, PDF ou page Web.

Téléchargez gratuitement cette ressource

HP Elite Slice G2 : optimisez la collaboration… et votre budget !

HP Elite Slice G2 : optimisez la collaboration… et votre budget !

Téléchargez cette étude Forrester et découvrez comment booster la collaboration tout en dégageant un excellent R.O.I grâce au système de vidéoconférence HP Elite Slice G2 avec Microsoft Teams !

Tech - Par iTPro - Publié le 05 septembre 2011