> Tech > Ce n’est plus le stockage de grand-papa

Ce n’est plus le stockage de grand-papa

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010
email

Si vous êtes un néophyte du stockage souhaitant devenir un expert, munissez- vous d'aspirine. Pour de nombreuses sociétés, le stockage ne se limite plus à  ajouter un disque à  un serveur. Les composants d'origine - principalement les disques et les bandes - sont encore présents, mais incorporés dans une infrastructure

Ce n’est plus le stockage de grand-papa

plus vaste.

En haut de l’échelle, les principales solutions de stockage se répartissent
en trois catégories: DAS (Direct
Attached Storage), SAN (Storage Area
Networks), et NAS (Network Attached
Storage). IDC prévoit que le stockage
évoluera radicalement de la situation
actuelle, où DAS prédomine, à  une situation
d’égalité, ou presque, entre les
DAS, SAN et NAS, en 2004, avec une légère
domination du SAN (figure 2). La
tendance s’éloigne nettement de DAS
pour se diriger vers le stockage en réseau.
(Pour en savoir plus sur les DAS,
SAN et NAS, voir l’encadré « Autres lectures
».) Si le panorama semble simple
au niveau le plus haut, l’image se
brouille quand on y regarde de plus
près et qu’on analyse les différents aspects,
déclarations et contre-déclarations.

Commençons par le DAS. Bien que
ce soit le dispositif de stockage le plus
facile à  mettre en oeuvre, il pâtit de
nombreux inconvénients. En premier
lieu, il gaspille les ressources. Certains
serveurs ont en permanence beaucoup
d’espace libre qu’ils ne peuvent
pas partager avec les autres serveurs
qui en manquent. Il faut donc ajouter
un autre serveur pour augmenter la capacité
de stockage.

Avec le SAN, on peut recentraliser
le stockage sans centraliser le traitement.
Mais alors que la centralisation
simplifie l’administration, un SAN doit
se préoccuper de l’aspect connectivité,
commutation, et administration
propre au stockage. Chaque jour, de
nouveaux commutateurs, routeurs,
ponts, et options de traitement de protocole
affluent sur le marché et il est
difficile de se tenir informé.

Certaines entreprises souhaitant
rentabiliser leurs compétences IP existantes
préfèrent le NAS au SAN. Mais,
contrairement au SAN, qui isole le trafic
du stockage sur son propre réseau,
le trafic IP normal et NAS peuvent emprunter
le même réseau au risque de le
surcharger. Cependant, comme le signale
Gareth Taube, vice-président
marketing et business development
d’Emulex Corporation, « La plupart des sociétés séparent déjà  le trafic LAN et
WAN pour des raisons de sécurité et
autres. Elles n’auront donc aucun mal à 
créer un réseau IP isolé pour le stockage
».

Téléchargez gratuitement cette ressource

Guide de facturation électronique, voie royale pour le DAF et la digitalisation de la fonction finance

Guide de facturation électronique, voie royale pour le DAF et la digitalisation de la fonction finance

Ce livre blanc expose les problématiques auxquelles sont confrontés les DAF modernes et souligne les bénéfices de la facturation électronique pour la trésorerie. Il dévoile également le processus de déploiement de ce projet de transformation digitale que la réglementation rendra bientôt obligatoire.

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010