> Tech > Ce qu’en dit Microsoft

Ce qu’en dit Microsoft

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010
email

Comme il fallait s’y attendre, Microsoft a une attitude plutôt claire concernant l’utilisation des produits CDP. L’article Microsoft, intitulé « Multi-site data replication support for Exchange 2003 and Exchange 2000 », à cette adresse , décrit les approches prises en charge :

• Si vous utilisez une

Ce qu’en dit Microsoft

solution asynchrone, qu’elle soit basée sur l’hôte ou sur le stockage, Microsoft s’attend à ce vous contactiez le fournisseur CDP en premier pour toute question de support concernant les données répliquées. En cas de problèmes, Microsoft peut vous demander de démontrer que le problème ne provient pas de la technologie CDP, le cas échéant en la désinstallant.

• Si vous utilisez la réplication synchrone basée sur le stockage, la politique de Microsoft varie selon que vous utilisez un cluster dispersé géographiquement, ou étendu. Si tel est le cas, tout votre matériel doit être certifié pour ce type de cluster (conformément à la liste disponible à l’adresse http://www.microsoft.com/whdc/hcl/search.mspx). Pour les solutions figurant sur la liste, Microsoft assure un support complet, hormis pour les composants de stockage et de réplication de votre déploiement, lesquels relèvent du fournisseur du système de stockage ou du cluster.

Si vous n’utilisez pas un cluster étendu, Microsoft recommande, sans toutefois l’imposer, que vous utilisiez les composants matériels figurant sur la liste de certification. Néanmoins, il convient encore de s’adresser en premier aux fournisseurs de matériel et de système de stockage.

• Si vous optez pour la réplication synchrone basée sur l’hôte, l’approche est pour l’essentiel la même qu’avec la solution asynchrone, à moins que vous utilisiez une configuration répertoriée dans la liste WHCL (Wolfpack Hardware Compatibility List), auquel cas elle est supportée comme un produit synchrone basée sur le stockage. Tout cela peut vous sembler déroutant ? C’est effectivement le cas. Dans la pratique, ces déclarations concernant le support signifient que Microsoft ne peut pas vous garantir qu’il pourra résoudre les problèmes si ceux-ci sont provoqués (ou même influencés) par l’utilisation de produits CDP.

L’éditeur essaiera de vous aider, mais si la solution CDP est identifiée comme à l’origine du problème ou si des méthodes de « dépannage moins perturbantes » (une expression pour le moins charmante !) n’identifient pas le problème, il vous faudra peutêtre désinstaller la solution CDP pour continuer le dépannage. Microsoft propose également des directives de déploiement pour les produits CDP.

Ces directives stipulent les trois critères de base suivants concernant le choix d’une solution asynchrone : • elle peut préserver la cohérence de l’ordre des écritures de tous les périphériques dans un groupe de stockage, y compris la cohérence permanente des périphériques les uns par rapport aux autres ;
• il est prouvé qu’elle se prête à la récupération, de préférence aussi bien en laboratoire que dans un environnement de production ;
• elle est proposée par un fournisseur disposant d’un plan de support pour les données répliquées.

Téléchargez gratuitement cette ressource

Protection des Données : 10 Best Practices

Protection des Données : 10 Best Practices

Le TOP 10 des meilleures pratiques, processus et solutions de sécurité pour mettre en œuvre une protection efficace des données et limiter au maximum les répercutions d’une violation de données.

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010