> Tech > Certaines restrictions

Certaines restrictions

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010
email

Dans les entrées de coding RPG en format fixe (comme des entrées de champs I-spec et O-spec, Factor 1, Factor 2, Result Field), on ne peut utiliser que des noms qualifiés simples. Un tel nom peut avoir deux formes: DS.SUBF ou DS.SUBF(index). Des noms plus complexes, comme DS.SUB1.SUB2 ou DS(index).SUBF,

Certaines restrictions

ne peuvent être spécifiés que dans des calculs /FREE.

Le code opération SORTA et les fonctions intégrées %LOOKUP ne supportent pas les matrices de structures de données. Pour les trier et les rechercher, il faut recourir à un autre coding, comme des appels adressés à qsort() ou vos propres boucles codées à la main.

Si vous utilisez l’I/O de structure de données pour les fichiers disque et les fichiers écran, vous apprécierez rapidement la logique « déplacement de champs » du RPG. Quand il y a le même champ dans le fichier disque et le fichier écran, il suffit de lire le fichier disque et le champ est envoyé, comme par magie, vers le fichier écran. Quand on utilise l’I/O champ-résultat de structure de données, il faut copier manuellement les champs d’une structure de données dans une autre. Si RPG permettait de copier d’une structure de données dans une autre, sous-champ par sous-champ, il faudrait beaucoup moins de code pour utiliser l’I/O de structure de données entre différents fichiers.

Espérons que dans les prochaines releases, certaines de ces fonctions manquantes seront ajoutées au RPG. Entre temps, j’espère que les améliorations exposées ici vous seront utiles.

Téléchargez gratuitement cette ressource

*** SMART DSI *** VERSION NUMÉRIQUE

*** SMART DSI *** VERSION NUMÉRIQUE

Découvrez SMART DSI, la nouvelle revue du Décideur IT en version numérique. Analyses et dossiers experts pour les acteurs de la transformation numérique de l'entreprise, Gagnez en compétences et expertise IT Professionnelle avec le contenu éditorial premium de SMART DSI.

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010