> Tech > Chèques électroniques

Chèques électroniques

Tech - Par Renaud ROSSET - Publié le 24 juin 2010
email

Les chèques électroniques (e-chèques) sont destinés aux échanges entre entreprises et aux échanges dans lesquels le client veut profiter des délais de paiement traditionnels plutôt que d'effectuer un paiement immédiat. Les e-chèques utilisent une signature électronique pour authentifier le payeur et sa banque.
En utilisant les e-chèques, les entreprises

peuvent non seulement effectuer les
paiements mais également joindre des détails concernant le versement par l’intermédiaire
d’un ensemble de transactions EDI.

Ainsi, les e-chèques sont faciles à  intégrer aux systèmes de paiement EDI. A l’instar
du porte-monnaie électronique, l’acheteur doit s’inscrire auprès d’une institution
financière pour utiliser des e-chèques. La banque peut exiger une carte de crédit
ou un compte bancaire pour approvisionner les e-chèques. Une fois le compte créé,
l’acheteur peut envoyer un e-chèque au vendeur par e-mail.

Dès que le vendeur dépose l’e-chèque, le virement de banque à  banque se produit.
Comme mentionné précédemment, une signature électronique est indispensable, d’une
part pour que le payeur puisse signer le chèque, et d’autre part, pour que le
bénéficiaire puisse l’endosser. L’un des avantages du système des e-chèques est
que les entreprises peuvent les mettre en place et les gérer en interne, minimisant
ainsi les frais de gestion externes pouvant être induits par l’utilisation des
cartes à  puce ou des cartes de crédit.
Une bonne application des e-chèques consiste à  les utiliser pour payer les factures
mensuelles des achats effectués dans un magasin traditionnel ou dans un magasin
on-line.

Téléchargez cette ressource

Guide de Sécurité IA et IoT

Guide de Sécurité IA et IoT

Compte tenu de l'ampleur des changements que l'IA est susceptible d'entraîner, les organisations doivent élaborer une stratégie pour se préparer à adopter et à sécuriser l'IA. Découvrez dans ce Livre blanc Kaspersky quatre stratégies efficaces pour sécuriser l'IA et l'IoT.

Tech - Par Renaud ROSSET - Publié le 24 juin 2010