> Tech > Extensions « suspectes » de Chrome

Extensions « suspectes » de Chrome

Tech - Par Guillaume Rameaux - Publié le 20 août 2014
email

Des chercheurs de l’Université de Californie ont mis au point un système d’analyse des extensions pour les navigateurs web.

Extensions « suspectes » de Chrome

Baptisé Hulk, il examine le comportement des plug-ins et relève toute activité suspecte. À l’occasion de la conférence Usenix, qui se déroule du 20 au 22 août à San Diego, ils ont dévoilé les résultats de leurs premiers travaux réalisés sur le Chrome Web Store, le portail de téléchargement d’extensions du browser de  Google.

Des chercheurs pointent les

Sur les 48 332 extensions analysées, 130 se sont révélées être malveillantes et 4 712 ont été qualifiées de « suspectes ». Vols d’identifiants, affichage publicitaires ou encore spam sur les réseaux sociaux, ces extensions représentent un « risque pour l’écosystème » et démontrent « la nécessité de renforcer la sécurité des navigateurs afin de protéger la vie privée et les données des utilisateurs », soulignent les chercheurs.

L’une d’entre elles destinée aux internautes chinois et nommée « Bang5Tao – Shopping assistant », compterait 5,6 millions d’installations selon le rapport publié par les chercheurs et injecterait du code sur chaque page consultée. Les auteurs expliquent que l’objectif serait d’envoyer à un serveur distant une liste de toutes les URLs visitées par l’internaute au cours de sa navigation afin de mieux comprendre son comportement sur le web.

Le document adresse une série de recommandations à Google pour améliorer la sécurité comme empêcher les extensions d’accéder aux options de configuration du navigateur, de désinstaller d’autres extensions ou encore de manipuler les requêtes HTTP.

Téléchargez cette ressource

Guide de technologies hautes performances pour les défis IT complexes

Guide de technologies hautes performances pour les défis IT complexes

Méticuleusement conçues pour satisfaire les demandes en augmentation constante de puissance, performances et vitesse supplémentaires, découvrez, dans ce guide, comment les nouvelles stations de travail de bureau Lenovo ThinkStation co-conçues avec Aston Martin peuvent facilement traiter les charges de travail les plus intenses de tous les secteurs.

Tech - Par Guillaume Rameaux - Publié le 20 août 2014