> Tech > Choix d’un modèle client

Choix d’un modèle client

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010
email

Le choix du modèle de composants à  utiliser côté client dépend pour une grande part de l'environnement utilisé : ActiveX pour Windows ou JavaBeans pour un environnement client hétérogène, pensent les développeurs qui ont testé les deux. “ Chacun de ces modèles de composants impose de respecter des règles particulières.

Choix d’un modèle client

Cependant,
ils sont semblables dans leurs fonctionnalités et leur facilité d’emploi, une
fois qu’on en a compris le mode de fonctionnement ”, précise Gopalan Suresh Raj.

Certains développeurs estiment que les composants ActiveX sont plus complexes
à  créer que les JavaBeans. Pourtant, en même temps, d’autres se plaignent de la
jeunesse de l’environnement Java et de son manque d’optimisation quelle que soit
la plate-forme.

Actuellement, par rapport aux JavaBeans, Microsoft a l’avantage de jouer sur son
propre terrain. Les ActiveX existent depuis plus longtemps, ils bénéficient donc
d’un développement plus complet. Bien qu’IBM ait décidé d’offrir son soutien au
camp Java, Big Blue, a également permis aux développeurs de jouir de facilités
pour écrire des applications Windows à  base de composants qui accèdent aux ressources
AS/400 telles que la base de données, les files d’attente d’impression, les files
d’attente de données, les appels aux programmes, etc…

En fait, IBM a utilisé les ActiveX pour concevoir Operations Navigator (OpNav),
l’interface utilisateur graphique permettant d’administrer l’AS/400. IBM a ensuite
packagé les composants ActiveX qu’il avait créés et utilisés dans OpNav et les
a fournis aux développeurs pour qu’ils les utilisent pour concevoir leurs propres
applications AS/400/Windows.

Toutefois, les ActiveX présupposent que l’utilisateur possède un client Windows
ou un navigateur Web sur une plate-forme Windows, tandis que les JavaBeans prêtent
leurs fonctionnalités à  tout client disposant d’un navigateur Web compatible Java
et d’une JVM (Java Virtual Machine) pour télécharger et exécuter les beans. Aussi,
même si les spécifications JavaBeans continuent à  évoluer, elles attirent de plus
en plus de développeurs. De son côté, Sun continue d’inclure de nouvelles fonctionnalités.

Parce qu’ils veulent le meilleur des deux mondes, de nombreux développeurs utilisent
désormais les deux modèles de composants clients. Farabi par exemple, préfère
les ActiveX parce qu’ils offrent le look and feel Windows si familier, un support
plus abouti de fonctions telles que les impressions, et une boîte à  outils riche,
qui facilite le développement. Mais Farabi pense également qu’au fur et à  mesure
que Java gagnera en maturité, son indépendance vis-à -vis des systèmes d’exploitation
deviendra un argument de poids à  long terme.

“ Nous offrons le choix à  nos clients. Nous leurs disons, Voilà  ce que nous avons
en Java, et voilà  ce que nous avons en ActiveX. A vous de choisir. Actuellement,
certaines fonctions ne sont pourtant disponibles qu’avec les ActiveX ”, souligne
Michael Calce, directeur du département engineering de Farabi.

Téléchargez gratuitement cette ressource

Sécurité Office 365 : 5 erreurs à ne pas commettre

Sécurité Office 365 : 5 erreurs à ne pas commettre

A l’heure où les données des solutions Microsoft de Digital Workplace sont devenues indispensables au bon fonctionnement de l’entreprise, êtes-vous certain de pouvoir compter sur votre plan de sécurité des données et de sauvegarde des identités Microsoft 365, Exchange et Teams ? Découvrez les 5 erreurs à ne pas commettre et les bonnes pratiques recommandées par les Experts DIB France.

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010