> Tech > Cloud : les acteurs non-identifiés de la chaîne

Cloud : les acteurs non-identifiés de la chaîne

Tech - Par iTPro - Publié le 17 octobre 2013
email

Vous l’aurez compris, on ne plaisante ni ne transige avec la confidentialité et le secret des correspondances dans ce métier.

Cloud : les acteurs non-identifiés de la chaîne

L’erreur, qu’elle soit volontaire ou faite par un prestataire de Cloud Computing, n’est pas permise. Elle pourrait avoir comme conséquence des poursuites au pénal, d’être rayé de l’Ordre du Barreau, ou avoir des  conséquences au niveau des assurances de la profession.

Vous me diriez alors, pourquoi sont-ils intéressés par le Cloud Computing ? Pour trois raisons principales :

  • La première, c’est que la profession est très fragmentée et qu’il existe un très grand nombre de cabinets de petite taille ou d’indépendants, et qu’ils n’ont ni le temps, ni l’argent à consacrer à gérer une informatique interne.
  • La seconde est qu’il s’agit d’un métier extrêmement mobile où on ne compte pas ses heures, où il n’est pas possible de se limiter à des horaires de bureau ou d’avoir le temps de repasser à l’étude.
  • Enfin, la dernière et c’est la raison principale de mon intervention, c’est que leurs nouveaux clients sont jeunes, et ont l’habitude d’utiliser des outils de communication et de transfert de données numériques : Allez dire à un jeune entrepreneur qu’il doit physiquement passer à l’étude de son avocat pour discuter 5 à 10 minutes sur l’état d’avancement de son dossier… Totalement décalé avec les jeunes entrepreneurs trentenaires, accros à leur Smartphone, Skype et autres Twitter.

Revenons à cette présentation du 17 septembre. Après avoir rapidement brossé les différents termes techniques du Cloud Computing avec lesquels vous êtes familiers et discuté avec les avocats présents lors de cette session, il apparait qu’environ un tiers sont déjà des utilisateurs à titre personnel de ces nouvelles technologies (Cloud Computing, SaaS, BYOD, etc.) ou tout du moins savent-ils en donner une définition exacte.

Par contre, le premier transparent de ma présentation a eu son petit effet. Le voici :

(((IMG6346)))

Comme vous l’aurez compris, ce métier est particulièrement sensible à tout intermédiaire qui pourrait s’immiscer dans la communication avec leur client. Quelle fût donc leur réaction en découvrant que le « nuage informatique » est tout d’abord un « nuage de responsabilité » comme le présente ce schéma.

Plus grave encore : Si certains acteurs de la chaîne de communication peuvent être facilement identifiés (l’émetteur, le fournisseur d’accès Internet, le prestataire du service Cloud avec lequel le cabinet a contractualisé, et une idée plus ou moins précise et fiable d’où se trouve la donnée hébergée ou en transit), certains sont totalement inconnus et/ou très difficiles ou impossible à identifier. Les murmures dans la salle se sont tus lorsque j’ai proposé à l’audience d’imaginer qu’elle transmette de main en main selon cette chaîne, un dossier papier… Ambiance de plomb dans la salle. Pendant un bref instant, j’ai pensé que j’aurais dû mettre un peu de multimédia dans ce transparent en l’accompagnant d’un fond musical issu du répertoire de Frédéric Chopin (et plus particulièrement de la sonate n°2, opus 35, 3ème mouvement). Pour les esprits curieux et non musicophiles, je vous glisse ici le lien. Si j’ai la chance de rejouer cette petite présentation aux Microsoft TechDays 2014, à condition de me trouver vingt minutes entre une session sur Windows Azure et une sur Office 365, promis, je le fais.

Cela étant, malgré ce nombre d’intermédiaires, cela ne remet pas en cause le fait qu’il soit indispensable d’adopter ces services en ligne, pour répondre aux exigences du métier comme j’ai pu l’indiquer quelques paragraphes plus haut. La peur du risque véhiculée par les ayatollahs de la sécurité ultime sur tout et n’importe quoi n’amène à rien, et surtout pas d’embrasser les nouvelles technologies. Si je les écoutais, je n’oserai même plus prendre ma voiture pour me déplacer.

Téléchargez gratuitement cette ressource

Aborder la Blockchain, comprendre et démarrer

Aborder la Blockchain, comprendre et démarrer

Une véritable révolution se prépare progressivement... les entreprises doivent veiller à ne pas rester à l’écart et se faire prendre de vitesse. Tout comme la mobilité ou encore le cloud, la blockchain est une composante essentielle de la transformation numérique. Découvrez, dans ce dossier, comment aborder, comprendre et démarrer la Blockchain

Tech - Par iTPro - Publié le 17 octobre 2013