> Tech > Cloud Azure, tout va très (trop ?) vite

Cloud Azure, tout va très (trop ?) vite

Tech - Par Thierry Bollet - Publié le 01 avril 2020
email

Le secteur du Cloud Azure va vite, très vite même. Vite dans l’innovation, dans l’ajout de nouvelles fonctionnalités, mais également dans les améliorations et les modifications des fonctionnalités existantes. Un composant n’est pas figé, il doit apporter toujours plus au client

Cloud Azure, tout va très (trop ?) vite

C’est une bonne nouvelle, mais cela peut également … « donner le tournis ». Alors comment bien vivre ces évolutions ?

 

Le portail Azure et ses menus

Il est, ici, uniquement question de cosmétique. L’apparence du portail est un premier point « d’inconfort », ce sont souvent des changements de menus, que l’on peut au moins dans un premier temps conserver sous la forme la plus ancienne. Ce n’est pas ce que je conseille. Il me parait plus judicieux de suivre ces évolutions au fil de l’eau pour les intégrer au fur et à mesure en évitant d’empiler les nouveautés

Alors oui, ces modifications d’interfaces ne sont pas des nouveautés majeures, mais c’est peut-être finalement un premier pas pour ne pas faire de ces modifications, une contrainte forte, une très bonne occasion de prendre le rythme du changement en douceur. Essayez, vous verrez que ce n’est finalement pas si difficile et tellement plus agréable de prendre les devants.

 

Quelles informations pour améliorer et maintenir son niveau d’information ?

Le Web sait tout ce que nous devons savoir et bien plus encore.
L’information ou plutôt les informations sont abondantes. La question n’est pas de savoir comment les récupérer, mais plutôt comment faire le tri entre toutes ces différentes sources. Comment bien les choisir en étant informé qualitativement et de façon la plus exhaustive possible ?
Qualitativement, le mot est encore plus important que l’exhaustivité.

Je préfère à titre personnel faire le tri de mes sujets avant d’organiser mes sources d’informations. J’ai bien essayé de « tout suivre », la mission est pour moi impossible ! Il y a donc trois niveaux de suivi :

  • Le suivi détaillé

Ici sont regroupés les sujets que vous vous devez de connaître précisément. Ce sont les sujets au cœur de votre activité, de votre expertise. Ce sont des sujets déjà connus, il faut suivre les évolutions pour tirer le meilleur parti des évolutions à venir.

  • Le suivi périphérique

Ici sont regroupés les sujets périphériques, ils ont une proximité avec les sujets précédents, ne demandent pas une connaissance précise mais ne peuvent être ignorés. Des changements majeurs sur ces sujets peuvent impacter le mode de fonctionnement de votre Cloud.

  • Le suivi global

Ce sont le reste des sujets. Il faut en avoir entendu parler, au moins pour savoir ce dont il s’agit.

Téléchargez gratuitement cette ressource

TOP 5 Sécurité du Télétravail

TOP 5 Sécurité du Télétravail

Avec le recours généralisé au télétravail, les entreprises ont ouvert davantage leur SI. En dépit des précautions prises, elles ont mécaniquement élargi leur surface d’exposition aux risques. Découvrez 5 axes à ne pas négliger dans ce Top 5 Sécurité du Télétravail.

Quelles sources pour son suivi ?

Pour le suivi détaillé, les sources doivent être plutôt techniques. Ce ne sont pas des informations générales, mais bien des cas d’usages, des nouveautés et évolutions techniques. Quelques exemples de sources.

  • Le site éditeur et les nouveautés, par exemple sur le lien central, https://azure.microsoft.com/fr-fr/updates/.
  • Les flux RSS sur abonnement (disponible par exemple sur le lien précédent).
  • Les réseaux professionnels de type Linkedin qui pointent les documentions techniques.

Pour le suivi périphérique, l’information est obtenue lors des tours de France animés par les équipes Microsoft. Ici sont proposées les améliorations de l’existant et les nouveautés.

Ce sont des rendez-vous réguliers, trimestriels, dédiés par sujet (par exemple, le Tour de France de la sécurité où sont abordés les sujets Azure Security). Ils sont déclinés sur chaque grande région géographique, les équipes techniques Microsoft et partenaires viennent à la rencontre des clients.
En complément, les ressources de la presse spécialisée.

Pour le suivi global, ce sont encore les événements éditeurs et partenaires qui permettront une vue globale avec un grand nombre de sujets. Ce sont des événements moins fréquents, proposés au niveau national. Ce sont les clients qui se déplacent pour assister aux différentes présentations (par exemple, Microsoft Ignite The Tour). Ici, les formats sont variés, de la conférence à la rencontre des partenaires en passant par les échanges avec les équipes éditeurs. Le mot d’ordre étant de profiter de ces journées pour « ouvrir ses oreilles » et échanger avec d’autres équipes techniques.

A tester pour cette méthode simple à mettre en œuvre et rapidement riche d’informations !

 

Tech - Par Thierry Bollet - Publié le 01 avril 2020