> Tech > Le cloud et les emplois informatiques : les aspects négatifs

Le cloud et les emplois informatiques : les aspects négatifs

Tech - Par iTPro - Publié le 17 avril 2012
email

Même si vous pensez qu’il y a trop de battage autour du cloud, ce dernier peut potentiellement révolutionner le paysage informatique en termes d’emplois.

Le cloud et les emplois informatiques : les aspects négatifs

Sebastian Bammer, ingénieur informatique depuis 10 ans en Autriche, est profondément inquiet. « Je suis très préoccupé par les risques du cloud public pour l’informatique », explique Bammer. « Le cloud computing est formidable, mais avec le temps, certains acteurs majeurs vont fournir quasiment tous les services de cloud externes et le personnel informatique interne se retrouvera sans travail. Il suffira peut-être d’un groupe restreint d’informaticiens pour fournir les services d’infrastructure nécessaires à votre entreprise. »

Ceux qui survivront à la révolution du cloud vont être confrontés à des emplois radicalement différents dans les entreprises. A l’avenir, les fournisseurs de services assureront le gros du travail et laisseront les miettes à l’informatique. « En tant qu’informaticien d’entreprise, il ne sera plus utile d’avoir une connaissance poussée de vos systèmes. Vous aurez besoin d’avoir une vue globale et cela suffira. Cette revue à la baisse des connaissances signifiera des rémunérations en baisse », conclut Bammer.

Si vous écoutez les éditeurs spécialisés dans le cloud, une grande partie des économies de cette approche sera réalisée via des réductions de personnel. « J’ai été récemment chez une filiale Microsoft locale. Ils parlaient des ‘service de cloud’ et des économies ainsi générées en termes de coûts d’infrastructure et de personnel », explique un lecteur et un client Microsoft. « Si votre travail n’a pas encore disparu, cela pourrait bien arriver dans la vision de l’avenir selon Microsoft. »

A côté de tous ceux qui prédisent des temps sombres et moroses à venir, il en est d’autres qui voient un rayon de soleil au milieu de la tempête. « Le cloud a facilité mon travail », explique Jason Burton, un architecte solutions senior chez MJH Consulting, chargé de gérer l’environnement de cloud de ses utilisateurs. « J’assiste à des évolutions des libellés de postes et de salaires concernant l’infrastructure de cloud. Le rôle de help desk standard va évoluer de manière spectaculaire et le support technique des PC à partir du cloud va devenir plus facile, notamment avec Windows Intune. L’administrateur de réseau standard n’aura plus à se préoccuper des sauvegardes sur bandes et autres tâches secondaires. Maintenant ces aspects seront gérés sur le cloud et, à moins que vous travailliez pour le fournisseur de services de cloud, vous n’aurez plus à vous en soucier. »

Burton assiste déjà à ces évolutions, mais pour Johnny, un autre administrateur Windows, les changements restent à venir. « Lorsque le cloud a fait ses débuts, j’ai pensé que si la messagerie était déplacée vers le cloud, j’aurais plus de temps à consacrer à d’autres tâches », indique-t-il. « Avec le temps, de plus en plus d’applications, telles que la télécopie, le stockage et les sauvegardes, ont également migré vers le cloud. Désormais, il est possible d’y transférer tout le centre de données. Que va-t-il me rester dans ce cas ? Je me suis dit, ‘quelqu’un doit effectuer les modifications de configuration’, mais des collègues ont fait remarquer que certaines entreprises louent les services d’un prestataire. Celui-ci vient une ou deux fois par semaine, effectue les modifications, voit si tout fonctionne correctement, puis s’en va. Je me suis alors rendu compte que je pouvais me retrouver au chômage. Dans cinq ans, ma fonction risque d’être obsolète », craint Johnny.

Il a déjà assisté à ce type de situation. Un de ses amis travaille dans une structure entièrement axée sur le cloud. Heureusement, son ami est un pro des réseaux et, en fait, il reste le seul informaticien de toute la société. Un autre lecteur, Roger, pense que le cloud constitue « simplement une tentative des éditeurs de vendre de services de centres de données afin d’augmenter des marges réduites et en déclin constant sur les activités autres que les services ». Néanmoins, il est d’avis que si la mayonnaise du cloud prend, les informaticiens devront évoluer.

« Dans la mesure où les fermes de serveurs et de stockage peuvent être situées hors site, il faudra moins de rats de laboratoire et moins d’administrateurs pour installer et configurer des OS et des applications omniprésentes comme Exchange », dit-il.

Téléchargez gratuitement cette ressource

Endpoint Security : Guide de Mise en œuvre

Endpoint Security : Guide de Mise en œuvre

Détournement d’applications légitimes, élévation de privilèges, logiciels malveillants furtifs : comment les solutions de Endpoint Security permettent elles de faire face aux nouvelles techniques d'attaques complexes ? Découvrez, dans ce Guide Endpoint Security, les perspectives associées à leur mise en œuvre.

Tech - Par iTPro - Publié le 17 avril 2012