> Tech > Le cloud : facteur de réussite pour les clients

Le cloud : facteur de réussite pour les clients

Tech - Par iTPro - Publié le 23 février 2012
email


Selon David Greschler, directeur de la stratégie de virtualisation de Microsoft, l’éditeur est déjà en position de réussite sur le cloud. En effet, il aurait déjà plus de 10 000 clients Windows Azure, parmi lesquels Coca Cola Company et OSI Restaurant Partners LLC (gérant d’Outback Steakhouse), et

ces clients n’hésitent pas à déployer ou réduire de manière spectaculaire leur capacité selon les besoins.

Mike Neil, directeur général chargé de Windows Server et de la virtualisation de serveurs, prend l’exemple de l’implémentation d’Outback Steakhouse et explique que la société souhaitait proposer une promotion à ses clients en amenant 500 000 d’entre eux à s’inscrire en contrepartie d’un plat d’oignon en fleur. Outback désirait développer l’application extrêmement rapidement et a donc mené à bien le processus en deux mois dans Windows Azure. L’objectif était de susciter l’intérêt des personnes et de les amener dans leur restaurant Outback Steakhouse local le plus rapidement possible. Au final, plus d’un demi-million de personnes ont répondu « présent » en un peu moins de deux semaines et la société a été en mesure de revoir sa capacité à la hausse et à la baisse en fonction de la réactivité des clients. Outback a simplement payé pour ses besoins et n’a pas effectué de « provisioning excessif » de ses propres matériels.

Neil souligne par ailleurs la rentabilité de Windows Azure en comparant la plate-forme à une alternative plus coûteuse d’un grand prestataire spécialiste des services de cloud et des services gérés. Selon lui, si un client s’adresse à ce prestataire pour obtenir une machine virtuelle (VM) basée sur le cloud, cela revient à avoir une machine physique dans le centre de données de quelqu’un d’autre. Toutefois, le client doit encore se préoccuper de l’OS exécuté sur cette VM et donc assurer la gestion, l’application des correctifs, la maintenance et les mises à jour.

« Dans ce cas, je ne paie pas pour le matériel en tant que dépense d’investissement », indique Neil. « Il s’agit plutôt d’une charge d’exploitation, mais je dois toujours assumer la charge liée à la gestion. Avec Azure, nous proposons un environnement pour l’exécution de votre application. Nous gérons ces fondamentaux et réduisons ainsi significativement ces coûts pour les clients. »

Et Neil d’ajouter que le souhait de Microsoft est de fournir l’approche suivante au client, à savoir lui proposer ce type de cohérence et lui permettre de développer une application sur site, puis de l’exécuter auprès d’un prestataire de services ou dans un centre de données Microsoft avec Windows Azure.
 

Téléchargez gratuitement cette ressource

Comment sécuriser la Digital Workplace ?

Comment sécuriser la Digital Workplace ?

Avec le recours généralisé au télétravail, les entreprises ont ouvert davantage leur SI. En dépit des précautions prises, elles ont mécaniquement élargi leur surface d’exposition aux risques. Découvrez 5 axes à ne pas négliger dans ce Top 5 Sécurité du Télétravail.

Tech - Par iTPro - Publié le 23 février 2012