> Tech > Collecte d’informations d’analyse des performances

Collecte d’informations d’analyse des performances

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010
email

L’Analyseur de performances (Performance Monitor) peut vous aider à diagnostiquer les causes initiales de crash d’Exchange, en particulier dans les situations de fuite de mémoire et de fragmentation de la mémoire virtuelle, car il vous permet de voir le fonctionnement du serveur dans le temps. L’article Microsoft « How to

Create a Log Using System Monitor in Windows 2000 » (http://support.microsoft.com/ ?kbid=248345) explique comment configurer l’Analyseur de performances afin de journaliser les informations de diagnostic.
Pour résoudre les problèmes Exchange, il sera nécessaire de configurer l’Analyseur de performances afin qu’il journalise les compteurs illustrés à la figure Web 2 (www.itpro. fr Club abonnés)

Ne créez pas de journaux d’Analyseur de performances sur le serveur que vous surveillez. En cas de redémarrage du serveur, vous devrez en effet redémarrer manuellement l’analyse des performances. De même, si vous exécutez l’Analyseur de performances sur un serveur de production et que ce dernier s’arrête de manière intempestive ou se bloque, il ne sera pas en mesure d’envoyer un message de notification. Si vous avez une machine de secours, configurez l’Analyseur de performances sur un poste exécutant XP. La version de l’Analyseur de performances de ce système d’exploitation (appelée Moniteur système) vous permet d’utiliser des outils supplémentaires pour automatiser l’analyse des performances. Consultez l’article Microsoft « Description of the Windows XP Logman.exe, Relog.exe, and Typeperf.exe Tools » (http://support.microsoft.com/≤ ?kbid=303133) pour obtenir des informations sur ces outils. Ensuite, vérifiez que vous avez suffisamment d’espace disque disponible.
La taille des fichiers journaux dépend du nombre de compteurs analysés et de l’intervalle de journalisation. Les journaux de performances peuvent devenir extrêmement volumineux (jusqu’à 500 Mo pour un période de 24 heures).

Téléchargez gratuitement cette ressource

Sécurité Office 365 : 5 erreurs à ne pas commettre

Sécurité Office 365 : 5 erreurs à ne pas commettre

A l’heure où les données des solutions Microsoft de Digital Workplace sont devenues indispensables au bon fonctionnement de l’entreprise, êtes-vous certain de pouvoir compter sur votre plan de sécurité des données et de sauvegarde des identités Microsoft 365, Exchange et Teams ? Découvrez les 5 erreurs à ne pas commettre et les bonnes pratiques recommandées par les Experts DIB France.

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010