> Tech > Comment migrer vers SharePoint 2013 ?

Comment migrer vers SharePoint 2013 ?

Tech - Par iTPro - Publié le 23 janvier 2014
email

S’il existe plusieurs façons de migrer, compte tenu du nombre de sources potentielles, une des erreurs à ne pas commettre est de négliger l’apport des outils tiers.

Je reviendrai plus en détail sur ce point, après avoir abordé deux autres façons de migrer vers SharePoint. Encore une fois, notez qu’il n’y a pas de mauvaise solution, tout est question de dimensionnement du projet de migration et surtout des possibilités d’automatisation de celle-ci.

Migration manuelle

La façon la plus « simple » mais la moins « conviviale » de migrer consiste à configurer son environnement cible manuellement puis à y télécharger ses contenus via les fonctions natives de SharePoint. Un des avantages de ce procédé est d’être entièrement gratuit, ne nécessitant qu’une personne formée à l’administration de SharePoint. Il peut également être le seul viable, dans certains cas de figure (site Intranet HTML sans gestion de contenu par exemple). Néanmoins, il reste très lourd et contraignant, surtout pour la migration de multiples fichiers incluant les métadonnées et la sécurité.

Migration par script

Scripter la migration, idéalement avec Powershell, permet de bénéficier d’un accès complet aux fonctionnalités de  SharePoint. Cette méthode permet également d’utiliser des fichiers de ressources et / ou de configuration afin d’effectuer des imports de masse, de l’initialisation de métadonnées, des opérations de configuration de SharePoint, etc. Cette option a très peu de limites au niveau technique et peut convenir à de grosses migrations, cependant, elle souffre à mon sens de certains inconvénients maintenant que le marché des outils tiers est mûr. Le premier, majeur, concerne le  niveau de compétences requis pour développer les scripts. Trouver un profil à la fois expert SharePoint et Powershell est difficile, le retenir l’est aussi. La suite logique est que le coût  de développement et de maintenance des scripts est élevé. Enfin, comme tout processus de développement, développer  ses propres scripts induit de devoir suivre une phase de spécifications, de test, de déploiement, de documentations, etc.

Utilisation d’un outil de migration tiers

Négliger l’apport des outils tiers fait partie des dix erreurs les  plus communément commises dans un projet SharePoint. La première raison est que l’étude technique nécessaire, par exemple pour scripter une migration, est déjà faite.

Ensuite, s’appuyant parfois sur d’autres technologies que Powershell (telle que l’API SharePoint), l’impact en termes de performances sera non négligeable. Enfin, pour ne pas s’éterniser sur la liste des apports, les éditeurs ont pour coeur de métier d’offrir toujours plus de praticité et de simplicité. Des outils répondant à la plupart des questions levées durant l’étude prémigration pourront donc être trouvés : externalisation de contenu, archivage, classification automatique, gestion de  la sécurité, réorganisation de contenu, migration, tout ceci existe déjà, pourquoi  réinventer la roue ? Utiliser un ou  plusieurs produits, en fonction de vos besoins, peut être d’une aide capitale. L’idéal étant bien sûr d’utiliser un outil proposant l’ensemble de ces fonctions, dans une interface unifiée et désolidarisée de SharePoint, pour en minimiser les impacts architecturaux et de performance.

Conclusion

Beaucoup de paramètres sont à prendre en compte pour réussir un projet de migration et il est, hélas, habituel de rencontrer des utilisateurs qui ne se sont pas posés certaines questions majeures ou pire, se sont posés ces questions après avoir débuté une migration. Migrer vers SharePoint 2013 n’est pas trivial et ne doit pas être considéré comme une opération de maintenance (même si l’on migre depuis une version antérieure de SharePoint). J’ai essayé dans cet article de vous donner quelques clés pour démarrer l’étude nécessaire avant tout projet de migration. Cette liste n’est évidemment pas exhaustive et doit être adaptée à chaque contexte ; de même si des réponses peuvent être simples dans un cas (SharePoint 2010 vers SharePoint 2013 par exemple), migrer depuis une source très différente peut rendre cette étude plus complexe.

Enfin, des outils tiers pourront être d’une aide précieuse en vous permettant d’automatiser tout ou partie de la migration : déplacement / réorganisation de contenu, mapping de données, d’utilisateurs ou de permissions, externalisation des données, connexion à des serveurs de fichiers externes… ces apports ne sont pas à négliger.

Téléchargez cette ressource

SD-WAN de confiance : guide de mise en œuvre

SD-WAN de confiance : guide de mise en œuvre

Ce livre blanc décrit les différents aspects indispensables pour la mise en place d’une approche SD-WAN sécurisée et de confiance. Ce document s’adresse aux consultants et responsables sécurité des systèmes d’information pour bien comprendre les enjeux du Trusted SD-WAN à l’heure de la transformation numérique des entreprises.

Tech - Par iTPro - Publié le 23 janvier 2014