> Tech > Compatibilité des matériels et des logiciels

Compatibilité des matériels et des logiciels

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010
email

DataCenter a deux formes de compatibilité officiellement sanctionnée : la Liste de compatibilité matérielle (HCL pour Hardware Compatibility List) pour les systèmes et les périphériques matériels et le logo Certifié pour Microsoft Windows 2000 DataCenter, pour les applications logicielles. La première est une liste de compatibilité - non un programme

de certification – maintenue par Microsoft. Un matériel doit
passer un Test de compatibilité matérielle (HCT) rigoureux, avant d’être ajouté
par Microsoft à  la HCL de DataCenter. S’il réussit le HCT et est accepté sur la
HCL, il reçoit également le logo Designed for Windows. On peut entendre parler
de matériel  » certifié  » pour DataCenter, mais ceci signifie en réalité que le
matériel se trouve sur la HCL de DataCenter.

Cette forme de compatibilité de Windows 2000 DataCenter est un programme officiel
de certification du logo Microsoft, exécuté et contrôlé par le laboratoire de
tests indépendant VeriTest. Les applications répondant aux spécifications de Microsoft
sont certifiées et portent un logo Designed for Microsoft Windows 2000 DataCenter
Server. Pour le matériel, c’est la HCL. Pour les logiciels, c’est le logo Certifié
pour Microsoft Windows 2000.

Pour comprendre la totalité du processus de compatibilité matérielle et de certification
logicielle, il faut connaître les quatre principales entités de tests : WHQL (Windows
Hardware Quality Labs), HCT DataCenter et sa HCL associée, HCT cluster et sa HCL
associée, et le programme d’attribution du logo Microsoft Windows 2000 DataCenter
Server.

Windows Hardware Quality Labs. Le laboratoire de contrôle de
qualité matérielle Windows WHQL est chargé d’aider les OEM à  fabriquer et à  tester
des matériels et des logiciels garantissant une meilleure compatibilité avec Windows.
Le WHQL (prononcer  » wickel « ) met au point et actualise constamment les tests
HCT et les listes HCL de toutes les versions de Windows. Il analyse les résultats
des HCT et ajoute les produits ayant réussi les tests aux listes HCL appropriées.
Mis en place à  partir de Windows 95, le laboratoire vient de se voir attribuer
une nouvelle responsabilité, la gestion des tests de DataCenter. Pour en savoir
plus sur WHQL, allez à  http://www.microsoft.com/windows2000/guide/datacenter/hcl/dchclprogram.asp.

DataCenter Hardware Compatibility Test. Le test de compatibilité
matérielle DataCenter (HCT), est un ensemble de tests automatiques conçus pour
évaluer la stabilité des matériels tournant sous Windows et exécutés par les OEM
sur leurs matériels dans leurs propres laboratoires. Le test HCT (à  présent dans
sa version 9.x) est très au point et celui de DataCenter doit impérativement s’exécuter
sans défaillance sur le produit de l’OEM pendant 14 jours, en affichant 100 pour
cent de disponibilité d’un bout à  l’autre du test. (D’après Microsoft, 100 pour
cent de disponibilité pendant la durée du test se traduit par une disponibilité
de 99,9 pour cent dans la réalité). L’objectif est de vérifier que les matériels
et tous les logiciels qui leur sont associés restent stables au fil du temps.

Les résultats sont consignés dans un fichier chiffré, renvoyé par l’OEM au WHQL
à  la fin du test. Le WHQL déchiffre alors et interprète les résultats pour déterminer
si le produit de l’OEM a réussi le test. En cas de défaillance du produit, il
collabore avec l’OEM pour traiter le problème. Lorsqu’un produit réussit le test,
le WHQL l’ajoute à  la liste HCL. La HCL de DataCenter est une liste très exclusive
: seuls quelques systèmes y figurent au moment de la rédaction de cet article.
Un produit se qualifiant pour la HCL de DataCenter se qualifie automatiquement
pour celle du serveur Windows 2000 standard.

Pour consulter la HCL de DataCenter, allez à  http://www.microsoft.com/hcl/default.asp,
sélectionnez System/Server DataCenter dans la liste déroulante In the following
types, et cliquez sur go. Les OEM peuvent télécharger le HCT ou commander un CD-ROM
à  http://www.microsoft.com/hwtest/testkits.

Cluster Hardware Compatibility Test. Le test de compatibilité
matérielle des clusters est un HCT spécifique pour les solutions de clustering.
Il est obligatoire pour les matériels qui seront exécutés dans un environnement
de cluster, ce qui est le cas des matériels DataCenter. Les produits réussissant
le HCT cluster sont ajoutés par le WHQL à  la listes HCL cluster. Le clustering
de Microsoft est supporté seulement sur des systèmes qualifiés par la HCL ; en
d’autres termes, Microsoft n’assure le support que si la totalité du système mis
en cluster figure dans la HCL cluster.

Pour voir la HCL cluster, qui n’est d’ailleurs pas spécifique à  DataCenter, allez
à  http://www.microsoft.com/hcl/default.asp, sélectionnez Cluster et cliquez sur
go. Pour en savoir plus sur le HCT et la HCL cluster, voir l’article de Microsoft
 » Microsoft Cluster Server Hardware Compatibility List and Testing  » (http://support.microsoft.com/support/kb/articles/q224/9/71.asp).

Programme d’attribution du logo Certified for Microsoft Windows 2000 DataCenter
Server.
Les éditeurs indépendants soumettent directement les applications
aux tests de VeriTest. Les applications DataCenter supportant le logo Certifié
pour Microsoft Windows 2000 doivent répondre à  un ensemble d’exigences rigoureuses,
dictées par Microsoft et énumérées dans l’encadré  » Spécifications des applications
DataCenter « . Les spécifications peuvent se télécharger à  http://msdn.microsoft.com/certification/download.asp.
Pour en savoir plus sur le programme de tests VeriTest allez à  http://www.veritest.com/mslogos/windows2000/certification.

En principe, il n’y a pas de test HCT obligatoire pour les applications des éditeurs
indépendants. Mais les applications ayant des pilotes de périphériques en mode
noyau, comme les antivirus et les utilitaires de sauvegarde, doivent passer le
HCT DataCenter, avant d’être soumis à  la certification de VeriTest. De plus, VeriTest
leur fait de nouveau passer le HCT DataCenter pendant les tests de certification
du logo. La disponibilité est cruciale pour DataCenter et comme les pilotes de
périphériques en mode noyau médiocrement écrits peuvent compromettre la stabilité
des systèmes, ils doivent, tout comme les applications qui leur sont associées,
démontrer qu’ils ne provoqueront pas de problèmes de stabilité.

Les ISV ont intérêt à  utiliser le plus possible les services système intégrés
de Microsoft. Par exemple, si une application doit surveiller les paquets circulant
sur le réseau, il vaut mieux essayer d’utiliser les API Windows Network Monitor
plutôt que créer son propre pilote de périphérique. Les avantages sont importants.
Il y a de fortes chances pour que l’application soit développée plus vite, puisqu’une
partie du code a déjà  été écrite par Microsoft. L’application représentera un
risque beaucoup moins grand pour la stabilité du système. Enfin, l’application
passera plus vite le processus des tests, ce qui accélèrera sa commercialisation.

Téléchargez cette ressource

Guide de cybersécurité en milieu sensible

Guide de cybersécurité en milieu sensible

Sur fond de vulnérabilités en tout genre, les établissements hospitaliers, pharmacies, laboratoires et autres structures de soin font face à des vagues incessantes de cyberattaques. L’objectif de ce livre blanc est de permettre aux responsables informatiques ainsi qu’à l’écosystème des sous-traitants et prestataires du secteur médical de se plonger dans un état de l’art de la cybersécurité des établissements de santé. Et de faire face à la menace.

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010

A lire aussi sur le site

Revue Smart DSI

La Revue du Décideur IT