> Tech > Comprendre les types de location d’instances

Comprendre les types de location d’instances

Tech - Par iTPro - Publié le 16 octobre 2014
email

Dans le Cloud Computing, au niveau des services d'infrastructure à la demande, les fournisseurs proposent plusieurs modèles de facturation.

Comprendre les types de location d’instances

 

• L’utilisation ponctuelle de ressources (appelée généralement « on demand ») couverte par un niveau de service (ou « Service Level Agreement » en anglais), mais sans engagement contractuel, ce qui veut dire que vous êtes libre de mettre fin à l’utilisation des ressources sans accord de réciprocité.

• L’utilisation prévisionnelle de ressources, généralement sur un engagement contractuel d’une année ou de trois années.

• L’utilisation en appel d’offres (ou « BID » en anglais). Ce modèle est proposé par de très rares fournisseurs, mais peut s’avérer fort pratique à l’usage. Pour ceux qui ne sont pas familiers avec ce terme, le prix bid (ou BID) est le prix le plus élevé qu’un acheteur (ou le soumissionnaire, autrement dit vous) est prêt à payer pour un bien (http://en.wikipedia.org/wiki/Bid_price). Ainsi, basé sur un système proche des échanges boursiers, le BID est le prix maximum que vous souhaitez payer pour des ressources. Le fournisseur quant à lui calcule dynamiquement un prix de vente « déstocké » des ressources physiques non utilisées sur son centre de données. Si le prix de vente descend en dessous de votre BID, les instances vous seront automatiquement allouées. Si le prix de vente remonte au-dessus de votre BID, les instances vous seront automatiquement reprises dans les secondes qui suivent.

Par exemple, partons du principe que vous avez besoin d’une instance pendant un an pour faire un traitement :

• Première option : Vous initialisez une instance « ponctuelle ». Bénéfices : pas de contrat, pas d’engagement, si votre traitement se termine plus tôt, stoppez l’instance pour arrêter toute facturation. Le problème : Ce genre de consommation étant imprédictible pour votre fournisseur, l’instance vous sera facturée au tarif horaire le plus fort. Dans notre cas, imaginons que ce soit de 100 € HT de l’heure.

• Deuxième option : Vous savez estimer à l’avance la puissance de la machine qu’il vous faut. Dans ce cas, réservez-là pour une période maximale donnée. Ainsi, en ayant la maîtrise de la capacité de charge planifiée (ou « Capacity Planning » en anglais), vous aurez alors la possibilité de bénéficier de tarifs négociés. Ceux-ci peuvent s’avérer très avantageux sur le coût de votre traitement selon le scénario, vous permettant d’obtenir des remises pouvant atteindre ou dépasser 40 %. Ainsi, pour le même traitement, notre instance à 100 € HT ne nous coûtera plus que 60 € HT de l’heure.

• L’appel d’offre permet encore d’aller plus loin : Introduisez une option d’achat pour la même ressource que vous désirez à un montant de 10 € HT de l’heure. Dès que le fournisseur atteint cette valeur, vos instances vous seront allouées à ce coût. Bien sûr, vous devez partir du principe de faire une offre réaliste, faute de quoi, les instances ne vous seront jamais allouées, et votre traitement ne sera jamais lancé. Ainsi, la demande d’instances en appel d’offre doit être réalisée en renfort d’un traitement instancié sur des instances ponctuelles ou des instances réservées.

Vous me direz, à quoi cela peut servir ? Si vous n’êtes pas familier avec le Cloud Computing, il est nécessaire de comprendre un autre concept : celui qui fait que vous ne payez que ce que vous consommez : Par exemple, si un traitement dure 4 heures et qu’il est possible de le paralléliser, que vous exécutiez la même instance pendant 4 heures ou que vous exécutiez 4 instances pendant 1 heure, cela vous sera facturé au même prix. Imaginons que pour ce même traitement, vous puissiez l’accélérer en rapidité d’exécution grâce au renfort de petites instances très économiques et facturées que 10 % de votre instance par défaut : Non seulement votre traitement sera fini beaucoup plus tôt que prévu, mais en considérant que vous pourrez utiliser ces instances négociées pendant une heure, votre traitement vous sera facturé 100 € HT + 3 x 10 € HT, soit 130 € HT, au lieu de 400 € HT (le coût de 4 instances ponctuelles d’une heure).

Téléchargez cette ressource

Checklist de protection contre les ransomwares

Checklist de protection contre les ransomwares

Comment évaluer votre niveau de protection contre les ransomwares à la périphérie du réseau, et améliorer vos défenses notamment pour la détection des ransomwares sur les terminaux, la configuration des appareils, les stratégies de sauvegarde, les opérations de délestage... Découvrez la check list complète des facteurs clés pour améliorer immédiatement la sécurité des terminaux.

Tech - Par iTPro - Publié le 16 octobre 2014

A lire aussi sur le site

Revue Smart DSI

La Revue du Décideur IT