> Tech > La concurrence acharnée entre Microsoft et VMware sur la virtualisation

La concurrence acharnée entre Microsoft et VMware sur la virtualisation

Tech - Par iTPro - Publié le 23 février 2012
email


A ce stade, Microsoft et VMware se livrent une concurrence acharnée dans une bataille aux enjeux élevés. Microsoft effrite progressivement l’hégémonie de VMware en matière de virtualisation, avec un ensemble de produits tels que Hyper-V, Microsoft System Center, Microsoft Application Virtualization (ou App-V), les suites

VDI et Windows Azure. VMware reste dans la course avec le nouveau produit vSphere 4.1 et des versions mises à jour de ThinApp et View. Même s’il conserve la tête, l’époque de la suprématie sans nuages est révolue.

Lorsque j’ai rencontré Greschler et Neil dans le cadre de VMworld, ceux-ci ont critiqué l’orientation trop marquée de VMware vers la virtualisation : « Ils n’ont qu’un seul tour dans leur sac ». Et Neil de faire remarquer : « La virtualisation est leur cœur de métier. Ils doivent vendre une solution de virtualisation pour réussir dans leur activité. C’est ce vers quoi ils veulent pousser les clients, mais ces derniers n’ont pas forcément envie d’aller dans cette direction. »

Souhaitant étayer son propos sur l’avantage concurrentiel de Microsoft, Neil explique que CH2M HILL, une société d’ingénierie du classement Fortune 500 cliente de VMware et présente dans le monde entier, est en train de passer à Microsoft Hyper-V, car le produit facilite la maintenance et la gestion dans ses environnements. Toujours selon la société, la solution est moins onéreuse que celle de VMware, une critique qui trouve un écho auprès de nombreux clients de VMware. A la question de savoir si CH2M HILL élimine complètement son infrastructure VMware, Neil répond : « Oui, ils sont en train de changer du tout au tout. En fait, il n’est pas aussi ardu pour un client de s’affranchir de VMware car nous utilisons le même matériel. Nous prenons en charge plus de matériel et nos solutions de gestion administrent à la fois des environnements VMware et Microsoft. Elles fournissent donc l’outil de gestion unique pour le client en transition. Ce dernier peut exécuter et administrer son infrastructure VMware actuelle, mettre en place son infrastructure Hyper-V, puis transférer ses charges de travail très facilement de l’une à l’autre. »

Aucun vainqueur en vue

Informé de la vision de Microsoft selon laquelle VMware n’a qu’une seule corde à son arc, Mark Margevicius, vice-président et directeur d’étude chez Gartner Inc., indique que les philosophies de virtualisation de Microsoft et VMware ont chacune leur valeur propre. Selon lui, Microsoft introduit une valeur ajoutée en intégrant la virtualisation à un produit serveur bardé de bien d’autres atouts, même pour les clients non intéressés par la virtualisation. Concernant VMware, il souligne la flexibilité offerte aux clients d’enrichir les technologies de référence vSphere et ESX avec des composants à valeur ajoutée tels que la virtualisation du poste de travail et la gérabilité.

Margevicius ne voit pas d’avantage concurrentiel pour l’un ou l’autre éditeur vis-à-vis du cloud. « Je ne sais pas quel est le succès de chacun concernant la fourniture de services basés sur le cloud avec leurs produits de base, mais je pense que les deux éditeurs vont se démener à mesure que les offres pour le cloud vont évoluer. En effet, la très grande majorité de leurs produits n’a pas été conçue pour le cloud et, même s’ils ont muté vers des offres adaptées, je ne vois pas forcément l’un d’eux comme mieux positionné à ce stade pour l’adoption généralisée du cloud. »
 

Téléchargez gratuitement cette ressource

Le Guide d’Orchestration du Parcours client

Le Guide d’Orchestration du Parcours client

Au-delà de la clarification des nouveaux concepts de gestion du parcours client, ce guide vous permettra de définir, créer et mettre œuvre une orchestration complète articulée autour des trois volets essentiels au succès de l’expérience client et de l’entreprise.

Tech - Par iTPro - Publié le 23 février 2012