> Tech > Configurer le logiciel (3)

Configurer le logiciel (3)

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010
email

Cette ligne de configuration indique que ce service d'authentification utilise le mot-clé auth. Le mot-clé sufficient informe PAM que si pam_smb accepte les références d'un utilisateur, cette action suffit à  autoriser l'accès. Comme vous avez laissé l'entrée pam_pwdb intacte, si pam_smb rejette les références de l'utilisateur, PAM demandera à  ce

Configurer le logiciel (3)

pam_pwdb d’effectuer sa
propre vérification. (Cette étape est
nécessaire si, par exemple, vous voulez
laisser l’utilisateur administratif du système,
racine, se connecter si le système
ne peut pas accéder au réseau.)
Le paramètre debug spécifie que
pam_smb journalise toutes les tentatives
d’authentification, fructueuses ou
non, sur syslog. En principe, vous trouverez
cette sortie dans /var/log/secure
ou /var/log/message. Dès que vous serez
certain que pam_smb fonctionne,
vous pourrez supprimer ce paramètre.

Pour les dernières releases Red Hat
Linux (version 7.2, par exemple), dans
lesquelles vous installez pam_smb par
source et non par l’utilisation de RPM,
le fichier de configuration /etc/
pam.d/login sera un peu différent
parce que la configuration de Red Hat
Linux 7.2 est légèrement différente de
celle de Red Hat Linux 6.0. Quoiqu’il
en soit, vous utiliserez la même méthode
pour configurer Telnet pour utiliser
des logons pour les comptes Windows. Ajoutez simplement la ligne
de configuration pam_smb immédiatement
après l’entrée pam_securetty.so.
Le fichier de configuration modifié ressemblera
à  celui du listing 2.

pam_smb et PAM sont configurés.
Bien que Linux authentifie désormais
les utilisateurs par rapport à  vos DC,
les utilisateurs doivent avoir des
comptes locaux. Pour répondre à  ce
besoin, créez un utilisateur sur le système
qui correspond au compte
Windows. Ainsi, si un utilisateur
nommé john va se connecter, créez le
même utilisateur sur le système :

# useradd john

Cette étape n’est pas absolument
nécessaire ; pam_smb a une fonction
optionnelle qui authentifie les utilisateurs
qui n’ont pas de comptes système
locaux. Toutefois, cette fonction
est principalement destinée aux services
qui doivent authentifier les utilisateurs
sans leur donner l’accès
interactif au système. Comme nos utilisateurs
ont besoin de l’accès interactif,
cette option ne s’applique pas.

Téléchargez gratuitement cette ressource

IBMi et Cloud : Table ronde Digitale

IBMi et Cloud : Table ronde Digitale

Comment faire évoluer son patrimoine IBMi en le rendant Cloud compatible ? Comment capitaliser sur des bases saines pour un avenir serein ? Faites le point et partagez l'expertise Hardis Group et IBM aux côtés de Florence Devambez, DSI d'Albingia.

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010