> Tech > Console virtuelle et unités natives

Console virtuelle et unités natives

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010
email

  Linux sur iSeries n'a pas à  être connecté à  une console physique. IBM a cependant ajouté le support de connectivité de console virtuelle aux partitions Linux. L'accès à  la console virtuelle se fait via une session Telnet vers la partition hébergeante ou primaire et demande un ID utilisateur DST (Dedicated

Service Tools) avec les privilèges appropriés. Pour accéder à  la console virtuelle, on peut utiliser n’importe quel client Telnet, y compris telnet Windows. Linux sur iSeries prend également en charge des unités natives. Ce sont des unités, ou lecteurs (disques, bandes, CD, DVD, par exemple) que la partition Linux contrôle directement via une carte PCI physique que l’on glisse dans un slot du bus iSeries et que l’on attribue à  la partition Linux. Bien que les unités natives se connectent directement au bus système de l’OS/400, celui-ci ne les détecte pas et ne les gère pas. L’adaptateur d’I/O iSeries Ultra-2 SCSI les gère sous le contrôle direct de la partition Linux, en utilisant les drivers SCSI natifs de Linux.

  Linux sur iSeries supporte également des adaptateurs LAN natifs (1 Go Ethernet, 10/100 Mo Ethernet, 100/16/4 MoToken Ring, par exemple). Lorsque l’on ajoute ou retire des ressources natives à  une partition Linux, il faut réinitialiser Linux pour que le système d’exploitation prenne en compte le changement.

Téléchargez gratuitement cette ressource

Cybersécurité sous contrôle à 360°

Cybersécurité sous contrôle à 360°

Avec Cloud in One, les entreprises ne gagnent pas uniquement en agilité, en modernisation et en flexibilité. Elles gagnent également en sécurité et en résilience pour lutter efficacement contre l’accroissement en nombre et en intensité des cyberattaques. Découvrez l'axe Cybersécurité de la solution Cloud In One.

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010