> Tech > Construction d’un script WMI rudimentaire

Construction d’un script WMI rudimentaire

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010
email

Avant de prendre les exemples de scripts de cet article et de les manipuler pour obtenir l'information qui vous intéresse, il est bon d'examiner les principes de base du scripting WMI. Le premier script, que montre le listing 1, renvoie des informations sur le processeur système en effectuant les

trois
fonctions de base communes aux
scripts WMI : ils se connectent au WMI
Service, extraient des informations sur
un certain objet et fournit les informations
ainsi obtenues. Les deux premières
lignes se connectent au WMI
Service par l’intermédiaire de la WMI
Scripting Library « winmgmts: » sur le
système local « . » et ouvrent le namespace
« \root\cimv2 ». La ligne suivante
du script renvoie des instances de la
ressource gérée par WMI spécifiée,
Win32_Processor, sous la forme d’une
collection. Les trois dernières lignes du
script énumèrent le contenu de la collection
dans une boucle For. Si vous
créez un fichier de format de texte avec
le contenu du listing 1 et si vous le sauvegardez
avec une extension .vbs, vous
pouvez utiliser WSH (Windows Script
Host) pour traiter le fichier. Dans ce
cas, une boîte de dialogue surgit pour
afficher les informations que le script
énumère.

Téléchargez cette ressource

SD-WAN de confiance : guide de mise en œuvre

SD-WAN de confiance : guide de mise en œuvre

Ce livre blanc décrit les différents aspects indispensables pour la mise en place d’une approche SD-WAN sécurisée et de confiance. Ce document s’adresse aux consultants et responsables sécurité des systèmes d’information pour bien comprendre les enjeux du Trusted SD-WAN à l’heure de la transformation numérique des entreprises.

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010

A lire aussi sur le site

Revue Smart DSI

La Revue du Décideur IT