> Tech > Contrôle au niveau connexion et interface

Contrôle au niveau connexion et interface

Tech - Par iTPro - Publié le 21 février 2011
email


Sécuriser votre base de données au niveau interface était une possibilité que nous avons évoquée à propos des programmes points de sortie. Les solutions basées sur les points de sortie vous permettent de désactiver ou de limiter l’accès à la base de données utilisateur à partir d’interfaces

Contrôle au niveau connexion et interface

telles que des connexions ODBC et FTP. Mais ces solutions ne permettent pas une protection complète parce qu’il n’existe pas de points de sortie pour toutes les interfaces d’accès aux données.

Même si la base de données est sécurisée au niveau objet avec des autorités privées, il faut songer aux données de gestion transmises sur le réseau. Dès lors qu’un utilisateur a une autorisation vis-à-vis des données, les contrôles de sécurité de bases de données et d’interfaces n’offrent aucune protection des données transportées en clair sur le réseau. Voici quelques-uns des moyens dont dispose IBM i pour protéger vos transmissions de données.

Transport Layer Security (TLS)/Secure Sockets Layer (SSL). TLS et son aîné SSL sont des technologies capables de protéger les données transmises sur le réseau. TLS/SSL protège la transmission en cryptant les données. Des ressources système supplémentaires sont nécessaires pour crypter les transmissions de données, mais IBM offre une carte cryptographique pour que le cryptage TLS/SSL se fasse sans solliciter les processeurs principaux.

Secure Virtual Private Network (VPN). Un Secure VPN utilise des protocoles cryptographiques tels que IP Security (IPSec) pour sécuriser les communications sur des réseaux douteux. Pour bien protéger les données, un VPN doit être conçu et mis en oeuvre avec des stratégies de sécurité clairement définies.

Secure Shell (SSH)/OpenSSH. SSH est un protocole réseau qui permet de transférer des données entre systèmes, en toute sécurité. Il est accepté par de nombreux systèmes d’exploitation.

Cryptage maison. Les applications peuvent utiliser les services de cryptographie IBM i pour crypter les données avant de les envoyer sur le réseau et pour faire décrypter les données au système cible. Cette méthode exige des moyens de programmation substantiels pour assurer le cryptage/ décryptage ainsi que de l’administration supplémentaire pour veiller à ce que des utilitaires tels que FTP n’accèdent qu’aux objets cryptés.

Téléchargez gratuitement cette ressource

Protection des Données : 10 Best Practices

Protection des Données : 10 Best Practices

Le TOP 10 des meilleures pratiques, processus et solutions de sécurité pour mettre en œuvre une protection efficace des données et limiter au maximum les répercutions d’une violation de données.

Tech - Par iTPro - Publié le 21 février 2011