> Tech > Création d’un UDT

Création d’un UDT

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010
email

Avec les fonctionnalités disponibles en V4R4, on peut étendre l'application Corporate Data pour y inclure le CV (resume), la photo et la fiche universitaire (transcript) d'un employé. Je crée une nouvelle table dans la base de données, qui contiendra chacun de ces éléments sous forme de colonne distincte. (Je pourrais

bien sûr
modifier une table Employee existante, mais comme les nouveaux types de données
relationnels objets se prêtent à  un accès différent, le fait de les conserver
dans une table distincte facilite leur utilisation.) Comme je définis également
une nouvelle table à  joindre à  la table Employee (que j’ai incluse dans l’application
Corporate Data) je dois m’assurer que la colonne employee number de la nouvelle
table concorde avec le numéro d’employé dans la table Employee. Pour cela, j’utilise
le support UDT d’UDB/400.

La première étape consiste à  créer l’UDT (que j’appelle EMPNUM) avec OpNav. J’ouvre
le dossier Database dans OpNav Explorer, choisis la bibliothèque dans laquelle
je veux créer l’UDT (si la bibliothèque n’apparaît pas, j’en ajoute une) et choisis
New puis Type dans le menu CORPDATA de libraries (figure 1). Cette manoeuvre affiche
la boîte de dialogue de la figure 2, où j’entre le nom de l’UDT dans la zone Type.

Il est préférable de choisir un nom générique qui pourra servir à  définir n’importe
quelle colonne dans une application ou système ayant les mêmes type, longueur
et, surtout, objet de gestion. Le nom de l’UDT doit également être suffisamment
descriptif pour que les programmeurs puissent, à  sa seule vue, en comprendre les
caractéristiques. La zone Description aide également à  documenter l’objet de l’UDT.
Je remplis ensuite les zones Type et Length, que j’ai définies comme CHARACTER
et 6, et je laisse la valeur par défaut de la zone CCSID ; je clique sur OK et
le nouveau UDT est créé.

Outre la création de l’UDT, OpNav rafraîchit automatiquement la liste des objets
pour la bibliothèque en cours. La figure 3 montre EMPNUM affiché comme un objet
et un type User dans la bibliothèque CORPDATA. Pour examiner la définition de
l’UDT, je sélectionne EMPNUM dans la liste d’objets puis choisis l’option Properties
dans le menu résultant. Le fait de créer l’UDT dans OpNav dispense de coder la
syntaxe SQL suivante :

CREATE DISTINCT TYPE CORPDATA.EMPNUM
AS CHAR(6)

Téléchargez gratuitement cette ressource

Comment cerner la maturité digitale de votre entreprise ?

Comment cerner la maturité digitale de votre entreprise ?

Conçu pour les directions IT et Métiers, ce guide vous permettra d'évaluer précisément vos processus de communication client, d'identifier vos lacunes et points d'inflexion pour établir un plan d’actions capable de soutenir durablement votre évolution. Bénéficiez maintenant d'une feuille de route complète.

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010